Pesticide dans les vignes : Les Verts de Côte-d'Or répondent à Alain Suguenot

En réponse à la bataille du député-maire de Beaune Alain Suguenot contre l'instauration de zone de non-traitements des vignes par pesticide, les écologistes côte-d'oriens EELV 21 assurent que la solution se trouve dans l'agriculture biologique et que les pesticides coûtent au final plus chers aux vignobles que la mise en place de ces zones.

3 novembre 2016 à 6h03 par 45

K6 FM

En r�ponse � la bataille du d�put�-maire de Beaune Alain Suguenot contre l'instauration de zone de non-traitements des vignes par pesticide, les �cologistes c�te-d'oriens EELV 21 assurent que la solution se trouve dans l'agriculture biologique et que les pesticides co�tent au final plus chers aux vignobles que la mise en place de ces zones.


Depuis plusieurs semaines, le maire beaunois est en effet vent-debout contre l'instauration par le Gouvernement de Zones Non Trait�es (ZNT) qui permettraient d'�viter le traitement par pesticides de toute culture situ�e � moins de 5 m�tres de points d'eau, de for�t, de zone d'habitation, d'�tablissements public ou encore de jardin. Alain Suguenot assurait que la viticulture serait fortement impact�e, avec de larges parcelles qui mourraient, si cette r�forme venait � passer (voir article).


Dans un communiqu�, les �lus �cologistes de C�te-d'Or ont tenu � lui r�pondre.  Pour les Verts, � L'emploi des pesticides dans l'agriculture conduit � une impasse environnementale, sanitaire et �conomique. En C�te d'Or, l'agriculture biologique se d�velloppe en r�ponse � cette prise de conscience, notamment dans le secteur viticole.


Concernant les ZNT, les �cologistes sont cat�goriques : interdire leur instauration co�tera bien plus cher au vignoble c�te-d'orien, que le maitien de l'agriculture standard : � Nous savons ce que notre territoire doit comme richesse � son vignoble et aux hommes et femmes qui y travaillent. En revanche, nous rappelons que les pesticides co�tent au final bien plus cher � la soci�t� qu'ils ne rapportent, en pollution des sols et des nappes phr�atiques et en d�penses de sant� publique. Par ailleurs, il est d�sormais av�r� que l'emploi des pesticides a une grande responsabilit� dans la
d�gradation des sols qui a failli d�truire le vignoble c�te d'orien et causer la perte de la sp�cificit� des cr�s qui ont fait sa r�putation. L' instauration de ces Zones Non Trait�es pourrait �tre l'occasion d'un espace d'exp�rimentation technique sans pour autant porter atteinte au patrimoine des viticulteurs


Yoann Olid