Pesticides : Greenpeace se paye les magasins Leclerc à Dijon

Ce samedi, à Dijon, Greenpeace a présenté le « cocktail multi-pesticides » de Leclerc, un faux produit fabriqué à partir des fruits du magasin Leclerc, critiqué par l'organisation pour son manque d'engagement contre les pesticides.

3 juillet 2016 à 3h12 par 45

K6 FM

Ce samedi, � Dijon, Greenpeace a pr�sent� le � cocktail multi-pesticides � de Leclerc, un faux produit fabriqu� � partir des fruits du magasin Leclerc, critiqu� par l'organisation pour son manque d'engagement contre les pesticides.

Un petit jus de fruits aux pesticides ? � La proposition avait de quoi surprendre ce samedi autour du lac Kir de Dijon

Pour d�noncer la politique dite "d'immobilisme" des magasins Leclerc fa�e aux pesticides, l'organisation Greenpeace a men� dans plusieurs villes de France une action de sensibilisation en pr�sentant et proposant aux passant de go�ter le cocktail multi-pesticide. Les ingr�dients ?  Paris, le Pommes pouvant contenir des r�sidus de chlorpyrifos, fraises potentiellement parsem�es d'endosulfan... tous cens�s venir des magasins Leclerc

Leclerc est le plus mauvais �l�ve en mati�re de lutte contre les pesticides. Des milliers de consommateurs franchissent chaque jour les portes de ses magasins pour s'y approvisionner en fruits et l�gumes pouvant contenir des dizaines de pesticides diff�rents�, d�clare Laure Ducos, charg�e de campagne Agriculture chez Greenpeace France. � Ce geste d'achat est devenu anodin alors que les pesticides sont tr�s n�fastes ! A travers cette campagne, nous r�v�lons la face cach�e des supermarch�s Leclerc : leurs produits sont massivement trait�s avec des pesticides dangereux pour la sant� et l'environnement !

Selon l'association, deux tiers des fruits et pr�s d'un tiers des l�gumes de l'agriculture conventionnelle contiennent des r�sidus de pesticides, pouvant � terme provoquer des maladies sur l'�tre humain. � Leclerc doit bouger et enfin prendre des initiatives pour supprimer les pesticides de ses fruits et l�gumes. � conclue Laure.

Yoann Olid