Play-Off de handball : le CDB condamné à l'exploit face à Metz

Battues 22-26 par cet adversaire ce mois-ci en championnat, les Dijonnaises du Cercle Dijon Bourgogne retrouvent ce samedi le leader de la LFH, Metz,  pour le quart de finale aller des Play-Off. Si la tâche s'annonce rude, elle ne semble pas impossible pour les filles de Maréchal.

29 avril 2017 à 0h32 par 45

K6 FM

Battues 22-26 par cet adversaire ce mois-ci en championnat, les Dijonnaises du Cercle Dijon Bourgogne retrouvent ce samedi le leader de la LFH, Metz,  pour le quart de finale aller des Play-Off. Si la t�che s'annonce rude, elle ne semble pas impossible pour les filles de Mar�chal.

Avant ce premier match des Play-Off de la saison 2016/2017 de LFH � 20h au Palais des Sports de Dijon, les Dijonnaises ont en effet eu  droit � plusieurs matchs de "r�p�tition".

Certaines d'�tre qualifi�es depuis la fin mois de mars (une premi�re depuis 6 saisons), les filles du coach Mar�chal ont eu un mois d'avril costaud pour pr�parer les phases finales. Elles se sont d'ailleurs montr�es � la hauteur avec une belle bataille contre le leader messin � domicile (22-26) avant d'aller "taper" les dauphines d'Issy-Paris, sur leur terrain pour la 20e journ�e et finir en apoth�ose (27-33, samedi 22 avril dernier). 

Les Bourguignonnes devront garder cette bonne forme et cet �tat d'esprit : en terminant 8e et derni�res qualifi�es pour les Play-Offs, les joueuses du CDB se sont malgr� tout rendu la t�che difficile puisqu'elles h�ritent d'une double opposition face aux premi�res du championnat : Metz, � nouveau, pour les quarts de finale. Un adversaire dont elles connaissent la puissance de frappe, puisque Dijon �tait revenu de Moselle avec une lourde d�faite 34-20 en janvier). Mais depuis, Dijon � semble-t-il grandi.

Le contexte des Play-Off suffira-t-il � transcender la jeune �quipe de Christophe Mar�chal pour faire mieux que r�sister face � l'armada messine ? R�ponse devant le public dijonnais ce samedi. Ce match pourrait d'ailleurs �tre le dernier de la saison � domicile en cas d'�limination. Mais cette �ventualit�, le CDB ne veut pas y penser.

Yoann Olid