Régionales : 1160 candidats à un poste de conseiller en Bourgogne Franche-Comté

Le préfet de la Côte-d'Or Eric Delzant a présenté cette semaine l'ensemble des listes et des modalités concernant les élections régionales en Bourgogne Franche-Comté des 6 et 13 décembre prochain. 10 listes sont en courses, soit 1160 candidats à un siège de conseiller.

12 novembre 2015 à 7h19 par 45

K6 FM

Le préfet de la Côte-d'Or Eric Delzant a présenté cette semaine l'ensemble des listes et des modalités concernant les élections régionales en Bourgogne Franche-Comté des 6 et 13 décembre prochain. 10 listes sont en courses, soit 1160 candidats à un siège de conseiller.


La date limite du dépôt des listes était fixée au lundi 9 novembre. Longtemps à neuf , le nombre de listes candidates s'est finalement arrêtée à dix avec : 



  • - La Région en Grand (François Sauvadet)

  • - Notre région d'avance (Marie-Guite Dufay)

  • - Liste Front national présentée par Marine Le Pen (Sophie Montel)

  • - L'UPR avec François Asselineau - Le parti qui monte malgré le silence des médias (Charles-Henri Gallois)

  • - Alliance écologiste indépendante de Bourgogne �?? Franche-Comté (Julien Gonzalez).

  • - Les écologistes de Bourgogne �?? Franche-Comté (Cécile Prudhomme).

  • - L'Alternative à Gauche (Nathalie Vermorel).

  • - Debout la France avec Nicolas Dupont-Aignan (Maxime Thiébaut).

  • - Lutte Ouvrière - Faire entendre le cap des travailleurs (Claire Rocher).  

  • - Trois millions de raisons avec Christophe Grudler (Christophe Grudler).  


La nouvelle assemblée du Conseil Régional sera constituée de 100 conseillers tout rond, élu pour 6 ans, avec l'obligation pour chacun des 8 départements d'avoir au minimum 4 représentants.


Les élections du 6 et du 13 décembre décideront donc de la répartition des listes, avec un quart des sièges pour la liste qui, dès le premier tour, récolterait la majorité absolue des suffrages. Sinon, le deuxième tour verrait s'opposer les listes ayant récoltée au minimum 10% des suffrages (possibilité de modification et d'alliance de liste à l'entre-deux tours). Ensuite, une répartition sera faite en fonction des sections départementales. 


Un savant système qui doit  être orchestré par le préfecture de Dijon, désignée chef-lieu provisoire pour la future grande Région, et qui récoltera donc l'intégralité des résultats des deux régions avant de vérifier, recouper, puis transmettre les résultats dans la journée de lundi qui suivra les jours de vote. 


Concernant les conditions de vote, elles seront les mêmes que d'habitude : Les bureaux seront ouverts de 8 h à 18h les dimanche, sauf dans 8 communes de l'agglomération (Dijon, Chenôve, Chevigny-Saint-Sauveur, Fontaine-lès-Dijon, Longvic, Quetigny, Saint-Apollinaire et Talant) que fermeront une heure plus tard.


Yoann Olid