Régionales : Consignes de vote et réactions en Bourgogne Franche-Comté

Après le premier tour des élections régionales et la première place du Front National en Bourgogne Franche-Comté, chaque liste restante réfléchit à la bonne stratégie pour l'emporter au deuxième tour, entre consignes nationales, tractation interne, possible fusion et appels à la mobilisation des abstentionnistes.

8 décembre 2015 à 2h45 par 45

K6 FM

Apr�s le premier tour des �lections r�gionales, qui a vu la liste Front National de Sophie Montel terminer avec plus de 30 % des suffrages et la premi�re place, les r�actions vont bon train.

Maintenues ou non, les t�tes de liste s'expriment tour � tour.

 

Peu importe les partis, la premi�re r�action commune a �t� l'appel aux �lecteurs qui ne se sont pas d�plac�s : Les abstentionnistes repr�sente en effet une forte reserve de voix puisque pr�s de 50% des �l�cteurs bourguignons et franc-comtois ne se sont pas rendus aux urnes ce dimanche.

La liste socialiste et la droite s'accorde d'ailleurs dans leur propos pour expliquer que l'abstention profite au Front National.  Mais le son de cloche est le m�me chez Sophie Montel, la t�te de liste frontiste avait assur� avoir encore une r�serve de voix chez les abstentionnistes dimanche soir chez nos confr�res de France 3 Bourgogne.

Pas question en revanche pour la liste socialiste de Marie Guite Dufay, arriv�e troisi�me au premier tour, de fusionner ou de se retirer (comme en PACA ou Nord Pas de Calais) pour faire barrage au Front National en soutenant la droite : les �carts de voix entre l'UDI/Les R�publicains et la liste de la franc-comtoise sont trop faibles. De plus, cette m�me liste a d�j� re�u le soutien d'autres listes qui ne sont plus en course, comme Europe Ecologie les Verts (3.9%) et l'Alternative � Gauche (4.6%) qui ont d�j� appel� � voter Dufay au second tour.

Quid de la liste debout la France, la liste de Maxime Thi�baut qui a crÈ la surprise en r�coltant dimanche soir plus de 5% des suffrages, et qui �tait donc autoris� � fusionner avec les listes restantes ?

Ici, pas de fusion, ni m�me de consigne de vote pour ce r�servoir de voix plut�t important. C'est ce qu'a indiqu� le chef de fil du parti Nicolas Dupont Aignan lundi, apr�s d�lib�ration avec son bureau national

Pas de consigne non plus de Lutte Ouvri�re qui ne veut pas avoir � choisir "entre la peste et le chol�ra". Le MODEM de Christophe Grudler appelle lui au barrage du Front National sans donner plus de consignes. Arriv� dernier dimanche avec 0.9% des voix, la liste de Charles-Henri Gallois appelle les Francs-Comtois et les Bourguignons "� s'abstenir".

Yoann Olid