Régionales : Les élus départementaux de Côte-d'Or raillent Rebsamen

Dans un communiqué en réponse au soutien clairement affiché du maire dijonnais François Rebsamen à la liste socialiste conduite par Marie-Guite Dufay aux élections régionales, les élus départementaux du secteur de Dijon estiment que ce comportement pourrait mener le Front National à la tête de la nouvelle région. Ils appellent au contraire au rassemblement derrière la droite.

10 décembre 2015 à 7h42 par 45

K6 FM

Apr�s Fran�ois Rebsamen qui a milit� cette semaine dans sa ville, Dijon,en faveur de la liste socialiste pour le second tour des �lections r�gionales, la riposte ne s'est pas fait attendre.

Ce jeudi, les conseils d�partementaux de C�te-d'Or charg� du secteur dijonnais, en t�te desquels Fran�ois-Xavier Dugourd (vice-pr�sident), ont adress� � l'ensemble des Dijonnais un message bien diff�rent.

Ils expliquent la dangerosit� du comportement du premier �dile qui "s'ent�te dans sa marche folle et d�sesp�r�e de soutien � MarieGuite Dufay. Sa fuite en avant risque de n'avoir qu'un effet : l'�lection dimanche prochain du Front
National � la t�te de la R�gion Bourgogne Franche-Comt�

Les fid�les de Fran�ois Sauvadet, pr�sident de ce Conseil D�partemental et candidt de l'Union de la droite aux r�gionales, explique ce risque par l'incomp�tence de la socialiste � rassembler : "plusieurs voix fortes, dont celles de Claude Patriat et des 2�me et 3�me vice-pr�sidentes socialistes du Conseil r�gional de Bourgogne, ont clairement �valu� le risque d'une r�gion basculant � l'extr�me droite et ont demand� le retrait de la liste de gauche. Elles appellent � voter pour la liste de Fran�ois Sauvadet. Pour gagner , il faut �tre capable de rassembler au-del� de son camp. Fran�ois Sauvadet l'a fait. Marie-Guite Dufay en est incapable".

Logiquement, la solution propos�e aux Dijonnais par ces �lus de droite (Dugourd, Rochette, Erschens et Darfeuille) est le soutien � la liste UDI/Les R�publicains conduite par Sauvadet, devenu pour eux seul rempart au Front National suite � sa deuxi�me place apr�s le premier tour.

Voir le communiqu� complet.

Y.O.