S. Montel (FN) : « Qu'attend François Sauvadet pour démissionner ? »

La conseillère régionale Front National en Bourgogne-Franche-Comté Sophie Montel a une nouvelle fois rappeler François Sauvadet à ses engagements : ce dernier avait annoncé sa future démission de son poste de député en cas d'élection à la Région. Malgré un recours,  cette dernière a été validée cette semaine.

21 juillet 2016 à 7h17 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

La conseillère régionale Front National en Bourgogne-Franche-Comté Sophie Montel a une nouvelle fois rappeler François Sauvadet à ses engagements : ce dernier avait annoncé sa démission de son poste de député en cas d'élection à la Région.

Grace un recours déposé par un colistier, qui remettait en doute le caractère officielle de l'élection de la présidente socialiste Marie-Guite Dufay, le conseiller régional UDI François Sauvadet, également président du Conseil Départemental et député de Côte-d'Or, a laissé planer le suspens pendant plusieurs mois sur l'avenir de son mandat à l'assemblée. Ce dernier invoqué à chaque fois le caractère suspensif du recours et des élections qui n'étaient donc pas officiellement clôturées.

Depuis ce mardi 18 juillet, le Conseil d'�?tat a retoqué tous les recours.

L'occasion pour la frontiste Sophie Montel, présidente du groupe frontiste au Conseil Régionale, de remonter au créneau : « François Sauvadet a donc trahi ses engagements de campagne puisqu'il déclarait en septembre dernier " qu'être député ne sert plus à rien " et que  " sa décision était prise, qu'il quitterait ses fonctions parlementaires dès janvier, qu'il soit élu ou non président du Conseil régional en décembre ". Les élus du groupe « Les Patriotes �?? Front National » de Bourgogne-Franche Comté demandent donc une nouvelle fois à François Sauvadet de démissionner immédiatement de son mandat de député et lui rappellent qu'une pétition exigeant cette démission a déjà rassemblé des centaines de signatures.»

En cas de maintien de l'élu côte-d'orien dans ces trois mandats, la député européenne l'assure : les urnes parleront bientôt pour élire «un député patriote en Côte-d'Or».

Yoann Olid