S.Montel (FN) rappelle au député Sauvadet sa promesse de démission

Dans un communiqué diffusé ce mercredi, la candidate frontiste aux dernières éléctions régionales, Sophie Montel, rappelle au candidat de la droite F. Sauvadet qu'il avait promis de démissioner de son mandat de député de Côte-d'Or en cas de poste au Conseil Régional. 

21 janvier 2016 à 6h00 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Dans un communiqué diffusé ce mercredi, la candidate frontiste aux dernières éléctions régionales, Sophie Montel, rappelle au candidat de la droite F. Sauvadet qu'il avait promis de démissioner de son mandat de député de Côte-d'Or en cas de poste au Conseil Régional.

Un promesse que le président du Conseil Départemental avait promis d'honorer à notre micro à l'issue des éléctions. (voir article). 

Maintenant que François Sauvadet est aussi conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté, tout comme la frontiste, à quand la démission ? 

Pas pour tout de suite, car l'élu UDI compte bien profiter des diffèrents recours déposés ces dernières semaines au près du Conseil d'Etat et qui remette en cause la validité des éléctions régionales.

Or voilà que l'on apprend que trois recours ont été déposés en vue d'un contrôle par le Conseil d'Etat du bon déroulé des élections régionales. Des recours qui n'oblige pas les élus régionaux à démissionner de leur autre mandat tant que le Conseil n'aura pas officiellement confirmé le bon déroulé des éléctions

« On n'oserait cependant croire que derrière l'un de ces recours se cache M. Sauvadet, parce que l'on n'oserait croire que M. Sauvadet cherche à rester député, lui qui affirmait en septembre 2015 qu' "être député ne sert plus à rien ". » s'aventure Sophie Montel. 

« ce serait faire preuve de la part de M. Sauvadet d'une filouterie que l'on a peine à croire possible chez lui : en effet, à partir de juin 2016, il ne lui sera plus possible de démissionner de son mandat �?? les élections législatives partielles étant interdites à partir de cette date. Or il est à peu près acquis que les élections régionales n'auront pas été définitivement validées à ce moment-là...» poursuit la frontiste.

La membre du Front National appelle donc François Sauvadet à une démission rapide pour prouver l' « honnête homme qu'il [...] est.[...] Ce serait sinon la démonstration de son mépris des électeurs à qui il aurait sciemment menti.»

Yoann Olid