Santé : 25 médicaments génériques retirés de la vente à partir de ce jeudi

Après un contrôle sur le site de la société GVK Bio en Inde, l'Agence nationale de sécurité du médicament a décidé de suspendre la vente de 25 médicament génériques en France à partir de ce jeudi 18 décembre. Ces derniers présenteraient des diffèrences de bio-équivalences par rapport à leur médicament de références.

17 décembre 2014 à 7h17 par 45

K6 FM

Apr�s un contr�le sur le site de la soci�t� GVK Bio en Inde, l'Agence nationale de s�curit� du m�dicament a d�cid� de suspendre la vente de 25 m�dicament g�n�riques en France � partir de ce jeudi 18 d�cembre. Ces derniers pr�senteraient des diff�rences de bio-�quivalences par rapport � leur m�dicament de r�f�rences.

25 m�dicaments g�n�riques sont dans le collimateur de l'ANSM, l'Agence nationale de s�curit� du m�dicament, qui a d�couvert des diff�rences de bio�quivalence entre certains m�dicaments et leur g�n�rique.  La vente de ces g�n�riques sera suspendue par pr�caution � partir de jeudi 18 d�cembre. La liste est disponible en int�gralit� ici.

L'agence tient � rassurer : n'interrompez pas votre traitement si votre m�dicament fait partie de la liste. Elle pr�cise qu' "aucun �l�ment n'a, � ce jour, conduit a �tablir un risque av�r� pour la sant� humaine ou un manque d'efficacit� de ces m�dicaments".

Elle assure que les anomalies constat�es sont surtout d'ordre administratif : 

"Une �tude de bio�quivalence permet de garantir que l'activit� th�rapeutique d'un m�dicament g�n�rique est identique � celle du m�dicament de r�f�rence.
La bio�quivalence entre un m�dicament de r�f�rence et son g�n�rique signifie que la quantit� de principe actif disponible dans l'organisme, est la m�me et que la vitesse � laquelle ce principe actif atteint la circulation sanguine est �galement la m�me. 

La pr�sence de ces anomalies caract�rise un manque de respect des Bonnes Pratiques Cliniques. De ce fait, les �tudes r�alis�es par GVK Bio ne peuvent plus �tre consid�r�es comme valables.[...] par pr�caution, les autorit�s sanitaires ont d�cid� de suspendre les autorisations de mises sur le march� de ces m�dicaments."