Sécheresse : nouvel appel des syndicats agricoles bourguignons

Face à la sécheresse qui se poursuit encore dans la région, les syndicats agricoles bourguignons lancent ce mercredi un nouvel appel à la mobilisation pour faire face à cette crise.

19 septembre 2018 à 11h00 par la rédaction

K6 FM
La sécheresse reste encore d'actualité en Bourgogne
Crédit: Pixabay

Si cette sécheresse est unique par son ampleur, elle est surtout unique par l’absence de réponse du Ministre de l’agriculture.

Depuis plusieurs années, l’État s’est dégagé, en grande partie, des dispositifs calamités, pour les faire porter soit par l’Europe (assurance récolte) soit par les agriculteurs eux-mêmes (fonds calamités, assurances,…). Oui, mais faut-il pourtant qu’il s’en lave les mains, alors que de nombreux systèmes ne sont pas bien couverts ? Aujourd’hui, avec cette sécheresse sournoise qui a commencé en juin pour aller jusqu’en septembre, la première préoccupation des éleveurs, c’est l’affouragement des animaux et la nécessité d’avoir assez d’aliments pour tenir jusqu’au printemps prochain.

La sécheresse a d’abord touché les prairies, avec des pertes économiques importantes pour les éleveurs obligés d’utiliser leurs stocks début juillet pour alimenter leurs animaux. Mais elle a poursuivi ses effets destructeurs pour les cultures de printemps avec des demi-récoltes pour le maïs ou le soja. Pas d’accalmie fin août ; la sécheresse a poursuivi son travail de sape avec les nouveaux semis de colza incapables de lever faute d’une pluviométrie suffisante.

Des pays comme l’Allemagne ont mis en œuvre des plans d’urgence avec 340 millions dans la balance. 15 pays ont déjà obtenu, auprès de Bruxelles, des dérogations pour les surfaces d’intérêt écologique. Seule la France a demandé à ses agriculteurs d’effectuer des dépenses inutiles en semant malgré la canicule.

Après la mobilisation dans tous les départements, les visites de terrain et l’écoute des préfets, des parlementaires, des administrations, des représentants des collectivités,… il faut maintenant éviter une catastrophe économique. Tous les niveaux de décisions sont concernés pour apporter des réponses concrètes aux agriculteurs fragilisés par cet aléa.

Communiqué des syndicats agricoles de Bourgogne