Talant : 3000 â?¬ d'amende pour insultes envers Taubira

Pour avoir insulté Christianne Taubira en octobre dernier sur internet, l'ancienne adjointe au maire de Talant Marie Ange Cardis pourrait écoper de 3000 € d'amendes. L'accusée reconnaît ses écrits mais pas leur caractère raciste. Son avocat plaide la relaxe.

14 janvier 2016 à 7h44 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Pour avoir insulté Christianne Taubira en octobre dernier sur internet, l'ancienne adjointe au maire de Talant Marie Ange Cardis pourrait écoper de 3000 �?� d'amendes. L'accusée reconnaît ses écrits mais pas leur caractère raciste. Son avocat plaide la relaxe.

En octobre dernier, un commentaire passé jusque-là inaperçu sur une publication Facebook était mise en avant par des élus de l'opposition à Talant. (voir article)

Dans celui-ci, celle qui était alors adjointe au maire et déléguée aux écoles Marie Ange Cardis invitait la ministre de la justice Christiane Taubira  à «retourner déjà dans sa brousse, [où] les liannes l'attendent». Une dérapage raciste publique qui avait alors poussé l'élue à la démission et le préfet de Côte-d'Or à entamer une procédure. 

Commentaire-Cardis-Meyer

Portée devant le tribunal ce mardi, l'affaire pourrait se conclure par une amende de 3000 �?� dont 500 �?� avec sursis. C'est en tout cas ce qu'a requis le ministère public à l'encontre de Marie-Ange Cardis.

Si elle reconnaît être l'auteure de ses lignes, l'ancienne élue talantaise refuse de confirmer le caractère raciste de ces propos. Au mieux concède-t-elle des paroles "maladroites". C'est sur cette défense que l'avocat de M.A. Cardis s'appuie pour demander la relaxe de sa cliente, déjà privée de ses mandats locaux.

Ce sera au tribunal de décider s'il y aura une punition financière à la clé. Verdict le 9 février prochain.

Yoann Olid