Talant : Des plantations de vigne et une polémique

Pour retrouver les cultures viticoles d'antan à Talant, le maire de la ville a décidé de lancer un programme de replantation de vignes. 2 hectares ont été réhabilités cette semaine. Mais l'utilisation de pesticide possible pose question.

30 juin 2016 à 3h15 par 45

K6 FM

Pour retrouver les cultures viticoles d'antan à Talant, le maire de la ville a décidé de lancer un programme de replantation de vignes. 2 hectares ont été réhabilités cette semaine. Mais l'utilisation de pesticide possible pose question.


En tout, c'est plus de dix hectares de vignes qui vont être replantés pour produire d'ici 2019 du Crémant de Bourgogne. Aux commandes ? Philippe Chautard de la maison Picamelot à Rully, et spécialisée dans les crémants. Les deux premiers hectares viennent de voir le jour le 28 juin dernier dans le quartier des �?poutières.


L'objectif est aussi de pouvoir produire avant 2019 des branches de vignes saines, à fournir aux exploitants viticoles côte-d'oriens dont les cultures pourraient être touchées par la maladie. Il faudra en effet quelques années avant que les raisins ne poussent sur les terrains en friche et vide de toute précédente plantation à Talant.


Mais l'installation de ces vignes inquiètes les habitants et promeneur de la réserve naturelle de la Fontaine aux Fées,  bientôt surplombée par un terrain viticole. Hors, la culture qui en sera faite ne sera pas biologique et suppose donc la possibilité de l'utilisation de pesticide. Quelles conséquences sera pourrait avoir sur la Fontaine aux Fées ? Un habitant s'est en tout cas mobilisé pour créer une pétition, déjà signée par plus de 200 personnes.


Yoann Olid