Un arrêté municipal interdit l'accès au plateau de Chenôve après les incendies

En moins de 48 heures, c'est près de 130 hectares de végétation qui sont partis en fumée sur le plateau de Chenôve, suite à deux incendies. Le maire de la ville Jean Esmonin a pris un arrêté interdisant l'accès à ce plateau jusqu'à nouvel ordre, tant que l'enquête est en cours et que la sécheresse continuera de sévir.

22 juillet 2015 à 13h10 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

En moins de 48 heures, c'est pr�s de 130 hectares de v�g�tation qui sont partis en fum�e sur le plateau de Chen�ve, suite � plusieurs incendies. Le premier s'est d�roul� lundi apr�s-midi. Les pompiers l'ont combattu toute la nuit et l'incendie semblait circoncit le matin. Hors, plusieurs reprises de feu ont eu lieu le mardi apr�s-midi, entrainant l'embrasement de la partie haute du plateau. Dans le m�me temps, un autre feu prennait au Nord de Dijon.

Face � ces incendies, le maire de la ville Jean Esmonin a pris un arr�t� municipal interdisant l'acc�s � ce plateau jusqu'� nouvel ordre, tant que l'enqu�te est en cours et que la s�cheresse continuera de s�vir.

"Il s'agit de pr�server ce qu'il reste, alors que 45% du plateau ont �t� brul�s. Il s'agit aussi de prot�ger les habitations � proximit�, et d'assurer une surveillance des lieux . C'est d�j� regrettable et in�dit dans l'histoire de notre ville de voire autant de territoire partir en fum�e, d'autant que le site est class� Natura 2000 ! J'en appelle donc � la vigilance et aux s�rieux de nos concitoyens pour respecter ce lieu et cette d�cision" nous confie Jean Esmonin.

L'arr�t� devrait tenir jusqu'� la fin du mois de juillet selon le premier �dile de Chen�ve. D'ici l�, les enqu�tes sur les diff�rents d�parts de feu auront peut-�tre avancer. En attendant, Jean Esmonin �met de s�rieuses r�serves sur le caract�re naturel de ces incendies : 

" On peut toujours �mettre des hypoth�ses. Face � tous ces d�parts de feu diff�rents en moins de 36h, j'ai de serieuses interrogations. Je n'accuse personne, mais j'ai de s�rieux doutes, qui semblent partag�s lorsque je discute avec les uns et les autres. Ces doutes seront balay�s ou confirm�s par les enqu�tes."

Yoann Olid