Une expo photos à Dijon sur mai 68

Organisée par le Centre Georges Chevrier, cette exposition rassemble des clichés originaux et inédits d'affiches et de graffitis dans les rues de Paris, photographiés par le côte-d'orien Patrick Lescure en mai / juin 68.

14 juin 2018 à 6h38 par Fabrice Aubry

K6 FM

Patrick Lescure naît en septembre 1944, à Selongey en Côte-d’Or. Après une année à la Faculté des Lettres de Dijon (1962-1963), il prépare à Paris le concours des Arts Déco à l’Académie Charpentier. De 1965 à 1969, il étudie aux Arts Déco à Paris, dont il sort diplômé en juin 1969, en militant au Mouvement contre l’armement atomique et dans la mouvance non-violente.

Après deux ans de service civil comme objecteur de conscience en Lozère où il s’installe, il passe en procès en juin 1972 avec cinq amis pour avoir distribué le statut des objecteurs de conscience à un stand de parachutistes. Il est graphiste indépendant de 1985 à 2010. Alors que les Arts Déco et son atelier populaire deviennent l’un des épicentres revendicatifs et graphiques du mouvement, il prend part aux assemblées générales et aux manifestations. Avec un Pentax Spotmatic, il s’attache à photographier les affiches et les graffitis dans les rues de Paris, opérant une grande moisson documentaire, au gré de déambulations parisiennes qui s’apparentent dans sa traversée de l’urbain à la dérive situationniste.

À rebours d’un collectionnisme esthétisant ou d’une inclinaison pour le pittoresque, ses photographies constituent ainsi une source de première main. Elles gardent la trace de la pragmatique des affiches en Mai et des paysages symboliques qu’elles ont constitué d’une manière éphémère, restituant la rue de 68 tout à la fois en tribune, en théâtre et en cimaise de l’imprimé, de l’art et du politique confrontés. 

Communiqué du Centre Georges Chevrier