Une soirée en l'honneur de la grande Forge de Buffon

La grande Forge de Buffon fête cette année les 250 ans de sa création. A cette occasion, une grande soirée y est célébrée ce samedi soir.

20 juillet 2018 à 12h50 par Fabrice Aubry

K6 FM
Crédit: Photo@Grande Forge de Buffon

La Côte-d'Or regorge de curiosités et richesses architecturales, historiques et patrimoniales. 2018 revêt une importance historique considérable pour notre département. C'est en effet cette année que toute la Côte-d'Or va célébrer le 400ème anniversaire de la naissance du Comte de Bussy-Rabutin, les 900 ans de l'Abbaye de Fontenay et les 250 ans de la Grande Forge de Buffon.

Nom de code de l'opération : #EpiquesEpoques2018

Après le superbe coup d’envoi du samedi 26 mai dernier à l’Abbaye de Fontenay, c’est au tour de la Grande Forge de Buffon de célébrer son anniversaire.

A l’occasion de son 250ème anniversaire, ce site historique ouvre gratuitement ses portes ce samedi 21 juillet à 19h pour permettre aux visiteurs de découvrir la Grande Forge de Buffon, et d’écouter le concert du Quatuor Cosmos "Correspondances : musique et théâtre au siècle de Buffon" avant d'assister à la projection du film "Le Peuple Migrateur", de Jacques Perrin.

Une soirée entièrement placée sous le signe du patrimoine et de l'histoire qui vaudra assurément le déplacement.

Au programme de cette soirée :

A partir de 19h : Ouverture gratuite de la Grande Forge de Buffon

A partir de 20h : Concert par le Quatuor Cosmo / "Correspondances : musique et théâtre au siècle de Buffon" Quatre instruments, avec leurs couleurs, leur puissance, leurs richesses, et un récit, autour des destins croisés et des œuvres de trois génies contemporains de notre Comte de Buffon : Haydn, Mozart et Beethoven.

A partir de 22h : Projection du film de Jacques Perrin « Le peuple migrateur »

Quatre ans après "Microcosmos, le peuple de l’herbe", le producteur et réalisateur Jacques Perrin a parcouru la planète entière pour suivre le vol d’une trentaine d’espèces d’oiseaux migrateurs : grues, oies, cygnes, cigognes, canards... et découvrir leurs escales saisonnières. Avec ce conte réel, il a également voulu montrer la précarité de leur vie et leur inaltérable beauté. Un film que Buffon le naturaliste aurait aimé voir avec nous dans les jardins de sa grande forge.

 

Communiqué du Conseil départemental de la Côte d’Or