Villers-les-Pots : Sanctions contre la directrice après l'oubli d'une écolière

L'inspection académique s'est prononcée cette semaine sur l'affaire ayant entraîné l'oubli d'une jeune écolière pendant toute une journée dans une salle de classe, alors que le groupe était parti en voyage scolaire. La directrice a été destituée. Un temps interdite d'exercer, elle reprendra finalement avec un statut d'enseignante.

5 juillet 2016 à 15h44 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

L'inspection académique s'est prononcée cette semaine sur l'affaire ayant entraîné l'oubli d'une jeune écolière pendant toute une journée dans une salle de classe, alors que le groupe était parti en voyage scolaire. La directrice a été destituée. Un temps interdite d'exercer, elle reprendra finalement avec un statut d'enseignante.

L' histoire avait fait grand bruit à Villers-les-Pots en Côte-d'Or en mai dernier. Parti toute une journée en voyage scolaire, un groupe d'écoliers et leur responsables avaient eu la surprise de retrouver une de leur camarade de 4 ans dans une salle de classe le soir venu. L'enfant était restée enfermée toute la journée seule dans la salle de maternelle, où elle a sagement attendue qu'on lui ouvre au retour du groupe. Le professeur alors en charge du groupe était un professeur remplaçant.

Face à la polémique, les parents-d'élèves s'étaient mobilisés. Certains appelaient à une sanction exemplaire face à une situation qui aurait pu virer au drame, d'autres reconnaissant le caractère accidentel de l'oubli et soutenaient plutôt la direction. 

Cette semaine, l'inspection académique a tranché : d'abord en destituant la directrice de l'école, Estelle Timmerman de son statut et en lui interdisant d'exercer. Une sanction que la directrice académique des services de l'�?ducation nationale (DASEN), �?velyne Greusard, a trouvé un peu lourde. Ce mardi, elle a finalement réintégrée l'enseignante  à sa classe et à un poste d'adjointe uniquement.

Le professeur remplaçant mis en cause lui fera l'objet de sanction à la rentrée prochaine. En attendant, il n'exerce plus.

Yoann Olid