Viol d'une fillette dans une école maternelle de Côte d'Or : les confidences d'Eric, principal accusé

Ce jeudi 12 octobre, Eric P a rendez-vous avec la justice dans l'affaire du viol d'une élève de maternelle de 4 ans. Le principal accusé espère obtenir le statut de témoin assisté et la levée de sa mixe en examen. Entretien. 

12 octobre 2017 à 2h04 par journal1

K6 FM

Ce jeudi 12 octobre, Eric P a rendez-vous avec la justice dans l'affaire du viol d'une élève de maternelle de 4 ans. Le principal accusé espère obtenir le statut de témoin assisté et la levée de sa mixe en examen. 

Cet ancien instituteur de Genlis est accusé d'avoir violé une élève de maternelle de 4 ans le 14 novembre 2016. Désigné par la petite fille, l'instituteur est arrêté trois jours après�?� Il est ensuite placé en détention provisoire pendant plus de 4 mois.

Pour convaincre le juge d'instruction, il s'appuie notamment sur une preuve scientifique : le sperme retrouvé sur la culotte de l'enfant n'était pas le sien. Tout à l'heure devant la chambre de l'instruction de Dijon, l'homme espère enfin obtenir le statut de témoin assisté et la levée de sa mise en examen. Nous avons discuté avec Eric P. 

 

On commence avec cet ancien instituteur de Genlis. Il est accusé d'avoir violé une élève de maternelle de 4 ans le 14 novembre 2016. Désigné par la petite fille, l'instituteur est arrêté trois jours après�?� Il est ensuite placé en détention provisoire pendant plus de 4 mois.

Pour convaincre le juge d'instruction, il s'appuie sur son emploi du temps le jour du viol et surtout sur une preuve scientifique : le sperme retrouvé sur la culotte de l'enfant n'était pas le sien.

Tout à l'heure devant la chambre de l'instruction de Dijon, l'homme espère enfin obtenir le statut de témoin assisté et la levée de sa mise en examen.