Violences à Chenôve : une réunion de crise et des solutions proposées

Le maire de Chenôve Thierry Falconnet ainsi que le préfet de Bourgogne-Franche-Comté Bernard Schmeltz étaient réunis aujourd’hui dans le cadre d’une réunion de crise pour tenter de mettre fin aux scènes de violences dans le quartier du Mail ces dernières nuits.

6 juin 2019 à 4h37 par Hugo Scherrer

K6 FM
Thierry Falconnet, maire de Chen�ve (� g.) accompagn� du pr�fet de la r�gion et de son directeur de
Crédit: Hugo Scherrer

Plusieurs voitures et un local à vélo à l’école Gambetta incendiés, l’éclairage public vandalisé et des policiers et pompiers victimes de jets de pierres… Depuis la semaine dernière, les scènes de violences se multiplient à Chenôve dans le quartier du Mail. Le maire de la ville Thierry Falconnet et le préfet de Bourgogne-Franche-Comté Bernard Schmeltz ont tenu une « réunion de crise » ce mardi 4 juin pour tenter de trouver des solutions afin d’arrêter ces violences.

Plus de médiation avec les jeunes

D’abord, un appel à la vigilance des parents a été lancé car ce sont une vingtaine d’adolescents, des mineurs du quartier, qui seraient à l’origine des violences. « Que des pompiers, des policiers soient pris à partie entre 23h et 3h du matin, ce n’est pas admissible » s’alarme Thierry Falconnet. En plus de renforcer la surveillance, la ville va développer aussi la médiation avec les jeunes. Un à deux médiateurs municipaux, en fonction des possibilités budgétaires de la ville, vont être recrutés. « Supprimer les éducateurs de rue à Chenôve, comme cela avait été décidé par le président du Conseil départemental, c’est une décision dont on voit les conséquences sur le terrain aujourd’hui » dénonce le maire de la ville. A noter également que l’enquête judiciaire se poursuit pour tenter d’identifier les casseurs. Et de rétablir l’ordre dans le quartier. Le montant des dégradations de ces dernières nuits s'élève, selon les estimations, entre 80 000 et 100 000 euros.