Une série de concerts débute ce jeudi à la citadelle de Besançon

Dans le cadre de sa programmation estivale, la citadelle de Besançon propose jusqu’à samedi des concerts depuis le parc Saint-Etienne. Les visiteurs prendront place sur l’herbe, dans l’amphithéâtre naturel que constitue le glacis et avec en toile de fond un panorama à 180 degrés sur les lumières de la ville.

1er septembre 2022 à 6h30 par la rédaction

La citadelle de Besançon propose jusqu’à samedi des concerts depuis le parc Saint-Etienne
La citadelle de Besançon propose jusqu’à samedi des concerts depuis le parc Saint-Etienne
Crédit: Photo Instagram citadelle de Besançon

Ci-dessous, le détail de la programmation :

1er septembre à 20h30 : concerts rock : Before du Festival Détonation en partenariat avec la Rodia et Info Jeunes Bourgogne-Franche-Comté à l’occasion du lancement de la Carte Avantages Jeunes 2022/2023.

No Money Kids : se revendiquant du mouvement "Do It Yourself", Félix Matschulat (guitare- chant) et JM Pelatan (basse-machines-samples) sont tout de même soucieux d'afficher une esthétique travaillée. Du rock lo-fi au blues électronique, No Money Kids défie les normes et nous embarque pour un road-trip électrique. Inspirés autant par The Kills, Beck ou Sparkelhorse, que par Junior Kimbrough et Robert Johnson, les Kids sculptent un electro-blues addictif, des morceaux indie-pop lancinants et douloureux.

Murman Tsuladze en première partie (remplacement de Dead Chic) : réunissant trois punks aux origines dispersées (Géorgie, Espagne et France), Murman Tsuladze a inventé le synth-pop « post-soviet ». La formule ? Des rythmes frénétiques, des instruments traditionnels et une électro tendance disco.

2 septembre à 20h30 : musique électro, électro pop et chanson : 

- Sorg : originaire de Besançon, Léo Dufour, alias Sorg, s’est imposé au fil des années comme une figure emblématique du beatmaking.

Zerolex Trio : Depuis l'EP «Touché-Coulé» en 2019, Zerolex explore un nouveau de terrain de jeu, et prend la forme d'un trio, avec Claudio Ibarra à la contrebasse et Chromé, au saxophone et à la composition, qui l'accompagnent désormais sur scène. Avec ses influences à la fois jazz et électroniques, Zerolex laisse désormais plus de place aux harmonies, aux chœurs, allie la chaleur des synthés analogiques aux sonorités organiques des instruments traditionnel.

Komorebi dernier concert : le duo Komorebi (Claire Passard et Clara Perles) nous propose une musique pop électronique entêtante, ronde, lisse et légère. Derrière une écriture profondément poétique, sʼinspirant de Camille et Flavien Berger, en passant par Jeanne Added et James Blake, Komorebi propose une musique oscillant entre synthés chavirant et rythmiques émotives.

3 septembre à 20h30 : soirée électro avec scénographie futuriste : 

- Lucie Antunes Trio & le collectif : Lucie Antunes défend une musique dansante interprétée par des humains, une traversée sensorielle à la découverte de nouvelles matières sonores, grâce au mélange de sons acoustiques, d’objets de récupération et de sons électroniques.

Follo en première partie et premier concert : producteur de musique électronique et techno mélodique Lucas Dubiez, ce jeune bisontin, sait mêler différents styles. Sa techno progressive tend petit à petit vers de la minimale, avec quelques rares touches de voix et une recherche de textures sonores plus poussée pouvant faire penser à Zerolex, Rone, French ou encore The Blaze.

Informations pratiques : Tarif : 10 € par personne. Programmation accessible avec le Pass Culture.