Académie de Dijon : l’égalité des chances comme mot d’ordre pour la rentrée

Cette semaine est marquée par la rentrée des classes pour des milliers d’élèves. À cette occasion, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l’académie de Dijon, a donné une conférence de presse pour présenter les spécificités de l’année scolaire 2021-2022.

1er septembre 2021 à 18h06 par Dimitri Coutand

Académie de Dijon : l’égalité des chances comme mot d’ordre pour la rentrée
Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l'académie de Dijon
Crédit: K6FM

Ce sont 265 148 écoliers, collégiens et lycéens qui vont faire leur rentrée ce jeudi dans l’académie de Dijon (toute la région Bourgogne). En Côte-d’Or, ils seront 81 087. D’un point de vue sanitaire, 87% des enseignants sont primo-vaccinés, 65% du côté des élèves. « Le mois de septembre est un moment clé. Il faut continuer à lutter contre la crise sanitaire », rappelle Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l’académie de Dijon.

Le protocole sanitaire pour la rentrée sera de niveau 2 sur 4. Le niveau « jaune », comme il est également appelé, consiste notamment à ce que les élèves soient accueillis en présentiel. Le port du masque est obligatoire dans les espaces clos, il y a une limitation des brassages entre élèves de classes ou niveaux différents, des récréations organisées par groupes et les activités sportives se déroulent à l’extérieur, sauf si cela est impossible à cause d’intempéries, par exemple.

L’égalité des chances comme mot d’ordre

En ce qui concerne la vaccination, ceux qui le souhaitent pourront se faire vacciner sous conditions de l’accord d’un des parents via un formulaire. Par ailleurs, cette campagne peut se présenter sous trois formes : la vaccination proposée aux élèves dans les lieux de proximité immédiate des établissements (moins de 2 km), les centres éphémères type vaccinobus et la mise en place d’équipes mobiles dans les écoles.

Par la suite, Nathalie Albert-Moretti a développé trois grands thèmes pour l’année scolaire 2021-2022. Le premier consiste à assurer la maîtrise des fondamentaux, à commencer par la promotion de la santé par l’école. Il s’agit ici du bien dormir, bien manger, bien-être au travail, bien-être à l’école, un suivi de la santé psychologique et mentale des élèves suite à la crise sanitaire, et le développement de l’activité physique avec notamment la mise en place du Pass’sport.

La priorité sera également donnée au premier degré avec la volonté d’assurer les apprentissages des fondamentaux mais aussi de faire progresser chaque élève grâce aux innovations. Par exemple, en Côte-d’Or, il y a la mise en place de classe collaborative, d’ouverture culturelle, linguistique et européenne. La diversité des élèves est également quelque chose qui a été évoqué avec des enseignements différenciés en prenant en compte les profils des élèves.

Accompagner et développer les compétences des élèves

Le deuxième grand thème est l’accompagnement pour la réussite des élèves. Il y aura notamment une évaluation des besoins des élèves pour renforcer les acquis mais aussi une évaluation des écoles et établissements. Le but est également de lutter contre le décrochage scolaire et de permettre l’égalité des chances avec le dispositif "Devoirs faits" qui offre un service gratuit d’accompagnements aux élèves. Accompagner tous les territoires de l’académie et ouvrir sur la culture et à l’international (avec le pass culture par exemple) sont également des objectifs.

Le dernier grand thème concerne une mobilisation de tous les acteurs autour de valeurs communes. Cela passe par le fait d’encourager l’engagement des élèves, développer leur citoyenneté, poursuivre l’engagement de l’académie au service de valeurs fortes (lutte contre les discriminations, volonté de stopper le harcèlement scolaire, défense des valeurs de la République…), une valorisation et un développement des compétences du personnel de l’éducation et enfin une démarche continue d’améliorer le service public.

Retrouvez ci-dessous l'interview de Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l’Académie de Dijon :