Agressions à Chevigny-Saint-Sauveur : six personnes interpellées dont quatre mineurs

Dans le cadre des agressions qui se sont déroulées ces derniers jours à Chevigny-Saint-Sauveur, Sennecey-lès-Dijon et Quetigny, le procureur de la République de Dijon, Olivier Caracotch, a tenu une conférence de presse ce mercredi matin.

10 novembre 2021 à 10h47 par Dimitri Coutand

Agressions à Chevigny-Saint-Sauveur : six personnes interpellées dont quatre mineurs
Le procureur de la République de Dijon, Olivier Caracotch
Crédit: K6FM

Depuis quelques semaines, plusieurs agressions ont eu lieu à Chevigny-Saint-Sauveur, Sennecey-lès-Dijon et Quetigny. Olivier Caracotch, procureur de la République de Dijon, a indiqué, ce mercredi matin, lors d’un point presse, que six personnes de 16 à 20 ans ont été interpellées ce lundi. Quatre sont des mineurs. Ils sont accusés d’extorsion avec armes en bandes organisées, vols avec armes en bande organisée, enlèvement et séquestration. L’opération a nécessité la mobilisation de 40 personnes.

Réclusion criminelle à perpétuité pour les majeurs, 20 ans pour les mineurs

Les faits se sont déroulés du 26 octobre au 3 novembre dernier. Après un cambriolage à Quetigny, les agresseurs ont ensuite organisé une fausse rencontre amoureuse à Chevigny-Saint-Sauveur qui était en fait un guet-apens. Quelques jours plus tard, c’est à Sennecey-lès-Dijon qu’ils ont enlevé et séquestré une personne dans le coffre d’une voiture pour la forcer à retirer de l’argent. Enfin, dans la nuit du 2 au 3 novembre, ils effectuent un nouveau guet-apens. Une arme de poing semble avoir été utilisée. Des cagoules et des véhicules volés ont été retrouvés dans différents lieux.

Tous les accusés ont été interpellés dans la métropole dijonnaise. Ils disposent d’un casier vierge. Certains admettent les faits partiellement, d’autres nient totalement. Une information judiciaire a été ouverte ce mercredi. Les majeurs risquent la réclusion criminelle à perpétuité, 20 ans pour les mineurs.