Avez-vous aperçu ce genre de chat sauvage en Côte d’Or ?

La société d’histoire naturelle de la faune de Bourgogne invite les habitants de la région à participer à une enquête portant sur les mammifères présents sur les routes, et notamment les chats sauvages que l’on retrouve parfois dans les forêts de Côte d’Or.

11 décembre 2022 à 11h00 par la rédaction

Ce genre de chat sauvage peut être aperçu en Côte d'Or
Ce genre de chat sauvage peut être aperçu en Côte d'Or
Crédit: Photo L. JOUVE

Pourquoi une telle enquête ?

Les routes représentent une des principales causes de mortalité pour la faune sauvage. Il suffit de faire quelques kilomètres en voiture pour s’en rendre compte. Les données récoltées dans le cadre de cette enquête sont précieuses ! Elles permettront d’identifier et de hiérarchiser les points noirs de collisions, révélant les tronçons de routes les plus accidentogènes et les ruptures de continuités écologiques. La finalité de cette enquête est de mettre en place des mesures de protection, allant de la signalisation aux ouvrages techniques. Par exemple, la création de passages à faune permet d’assurer la continuité écologique entre les milieux et de limiter les collisions. De plus, des panneaux de signalisation placés au niveau de points noirs de collisions peuvent être installés pour prévenir les automobilistes et limiter les collisions. Aujourd’hui, notre base de données naturaliste, la Bourgogne Base Fauna, recense plus de 12 500 données de mammifères sur route en Bourgogne. Rien qu’en 2022, nous comptons 628 observations de mammifères, 356 morts et 272 vivants. 

Comment participer à l’enquête ?

Pour transmettre vos données, rendez-vous sur le site www.shna-ofab.fr et cliquez sur l’image correspondant à votre enquête dans le diaporama de la page d’accueil, ou directement sur ce lien. Même si l’espèce n’est pas identifiable, n’hésitez pas à prendre une photo si possible et indiquez « mammifère non identifié » dans le formulaire d’enquête. Toute observation d’un mammifère est intéressante, qu’il soit vivant ou mort. Quelle que soit la période de l’année, même en dehors de cette enquête, vous pouvez nous faire parvenir vos observations en vous rendant sur E-Observations, et ainsi participer à l’inventaire de la faune de Bourgogne. 

Le chat sauvage, l’emblème de cette enquête                  

Présent au nord-est de la France, principalement en Lorraine, Champagne-Ardenne, Franche-Comté et Bourgogne, le Chat sauvage (Felis silvestris) habite les secteurs boisés de Bourgogne. C’est un animal discret dont les contacts les plus fréquents sont sur la route, dans les phares de voiture. Ce beau félin est inscrit à l’annexe II de la convention de Berne et ainsi protégé depuis 1980 dans les pays (dont la France) qui l’ont ratifiée. Il est fortement victime de l’intensification du réseau routier qui fragmente ses habitats et crée un effet barrière dans la dispersion des individus. Renard roux, hérisson d’Europe, Blaireau européen, etc. : d’autres espèces de mammifères sont également touchées par cette problématique des collisions. Découvrez davantage d’informations sur la page de l’enquête.