Avez-vous aperçu des cigognes près de chez vous ?

Les premières cigognes sont de retour d’Afrique. Jusqu’au mois d’avril, des milliers d’entre elles vont traverser la Bourgogne-Franche-Comté. La ligue de protection des oiseaux invite les habitants de la région à signaler leurs observations pour participer au développement des connaissances autour de cette espèce.

19 février 2022 à 16h00 par la rédaction

Les premières cigognes sont de retour en Bourgogne-Franche-Comté
Les premières cigognes sont de retour en Bourgogne-Franche-Comté
Crédit: Photo Daniel Bouvot

Ci-dessous, le communiqué de la Ligue de Protection des Oiseaux de Bourgogne-Franche-Comté :

La Cigogne blanche en France

En 1974, la Cigogne blanche était au bord de l’extinction en France avec seulement 11 couples nicheurs dont 9 en Alsace ! En cause : les changements importantssubis par les milieux naturels (remembrements, drainage des marais, usage intensif de pesticides, etc.) mais également la hausse des aléas climatiques en migration et sur les lieux d’hivernage ou encore la prédation par l’Homme en Afrique. De nombreuses actions coordonnées sur le territoire ont permis d’inverser la balance. La France compte désormais près de 5 000 couples nicheurs pour cette belle espèce protégée, une augmentation régulière depuis 40 ans.

La situation reste cependant fragile et nécessite la poursuite d’actions de préservation des zones humides et de neutralisation de lignes électriques. En Bourgogne-Franche-Comté, la LPO BFC a notamment développé un partenariat depuis plusieurs années avec ENEDIS. Cette collaboration consiste à préserver l’avifaune à proximité des lignes électriques en mettant en place des actions comme, par exemple, la désensibilisation des lignes par la pose de protections isolantes.

Levez les yeux, elles passent au-dessus de chez nous !

La bonne dynamique démographique européenne, française et même régionale de l’espèce implique des pas- sages plus importants, en termes quantitatifs, dans les principales voies migratoires, dont notre territoire fait partie. Après avoir passé l’hiver en Afrique sub-saharienne, en Afrique du Nord, en Espagne, voire même, à présent, dans le sud de la France et parfois en région (changement climatique oblige), les cigognes blanches doivent regagner leurs aires de reproduction. Sur la route de ce long retour, la Bourgogne-Franche-Comté est incontournable ! Les oiseaux arrivent par le sud en suivant la vallée du Rhône, puis la vallée de la Saône, avant de bifurquer pour rejoindre la vallée du Doubs et de poursuivre au nord le long de la vallée du Rhin. Il s’agit ici du principal couloir de migration, mais d’autres axes existent (vallée de la Saône, de l’Ognon, long de la Haute-Chaine, etc.). Des milliers de cigognes traversent ainsi notre territoire deux fois par an : la période de migration prénuptiale s’étale du 15 janvier au 30 avril, avec un pic de passage de mi-février à mi-mars. Dans cette période, l’observation de cigognes est quotidienne. 

Aidez-nous, partagez vos observations

Rejoignez le réseau d’observateurs de la LPO Bourgogne-Franche-Comté en nous signalant les groupes de cigognes : vos nom et prénom, un effectif, un lieu, une heure de passage et vous voilà un acteur de la science participative ! Ces données sont précieuses pour aider la LPO à préciser les cartes de flux migratoires. Les cigognes apprécient particulièrement les infrastructures humaines telles que les pylônes électriques ou encore les hauts bâtiments ; les grands arbres comme les imposants cèdres ou encore les vastes étendues d’herbes telles que les champs et prés. Pour partager vos témoignages spontanés d’observation, la démarche est simple.

Vous pouvez ainsi :

- Saisir directement vos observations sur la base de données www.faune-france.org Alimentée par des ornithologues passionnés, professionnels ou amateurs, chacun y recense ses observations d’animaux, identifiés avec certitude. Après une rapide inscription gratuite, vous aurez la possibilité d’ajouter vous- mêmes vos données et de consulter les dernières observations. 

- utiliser l'application mobile "NaturaList" (Google Play & App Store), avec la possibilité d’enregistrer vos données en direct depuis votre poste d’observation grâce la fonction géolocalisation,

- notifier vos observations via la messagerie de nos réseaux sociaux : Facebook LPO Bourgogne-Franche-Comté et Instagram @lpo_bfc.