Avez-vous croisé cette petite bête ?

L’observatoire de la faune de Bourgogne mène actuellement une enquête participative sur le « Lucane cerf-volant » jusqu'au 31 juillet.

5 juin 2022 à 11h00 par la rédaction

Il s’agit d’une espèce nommée aussi « Lucanus cervus »
Il s’agit d’une espèce nommée aussi « Lucanus cervus »
Crédit: Photo S.MEZANI

Particulièrement impressionnant, il est le plus gros des coléoptères d’Europe (les coléoptères regroupent tous les insectes avec des ailes protégées par une carapace, comme les scarabées ou les coccinelles...). Malgré sa grande taille imposante, il se montre plutôt discret et bien qu’assez commun dans notre région, la répartition de cette espèce reste donc mal connue. De plus, ses exigences écologiques le rendent vulnérable. Il est même, par endroits, menacé de disparition. C’est pourquoi le Conservatoire botanique national de Franche-Comté– Observatoire régional des Invertébrés, l’Office pour les Insectes et leur environnement de Franche-Comté et la Société d’histoire naturelle d’Autun – Observatoire de la faune de Bourgogne, mènent conjointement une enquête grand public régionale, jusqu’au 30 juillet. 

QUI EST-IL ?

Ce sont les grandes mandibules en forme de bois de cerf du mâle qui ont valu au lucane son nom de Lucane cerf-volant. Avec son vol bruyant et maladroit, il n’est pas rare de croiser sa route, que ce soit dans son jardin ou lors d’une balade en forêt. Le Lucane se rencontre tout particulièrement dans les forêts de feuillus et les milieux riches en vieux arbres où les adultes se nourrissent de la sève des arbres, et les larves, de bois mort. C’est une espèce typique et indicatrice des forêts anciennes. La sylviculture intensive et la destruction des arbres morts lui sont très néfastes. Il bénéficie d’ailleurs à ce titre d’un statut de protection européen par l’Annexe II de la directive habitats-faune-flore. Cette enquête vise donc à mieux connaitre sa répartition sur le territoire, que ce soit à l’échelle régionale comme nationale, pour avoir une meilleure idée de son statut de menacée ainsi que celui des autres espèces de coléoptères liés aux vieilles forêts.

DES ENQUETES QUI PORTENT LEURS FRUITS

Reconduite chaque année, l’enquête autour du lucane cerf-volant permet à nos équipes scientifiques d’obtenir des renseignements précieux. En 2021 par exemple, le lucane a été signalé sur 369 communes en Bourgogne-Franche- Comté. Parmi ces communes, 180 ne comportaient pas encore d’observation de Lucane cerf-volant : presque une commune sur deux ! L’enquête a donc permis de compléter significativement sa carte de répartition. De plus, la comparaison des dates d’observation des différentes années d’enquête semble révéler un décalage progressif de la phénologie de l’espèce qui est visible de plus en plus tôt en saison. Ce phénomène pourrait être en lien direct avec le changement climatique...Un bilan détaillé des données collectées lors de la dernière enquête 2021 est disponible en ligne.   

COMMENT PARTICIPER ?

Il est possible de transmettre très simplement ses observations grâce à un formulaire accessible en ligne. Côté́ Bourgogne, rendez-vous sur le site https://www.shna-ofab.fr/ . Côté Franche-Comté, rendez-vous sur le site www.cbnfc-ori.org. L’envoi d’une photo facilitera la validation de la donnée.