François-Xavier Dugourd : « Les défis qui nous attendent sont immenses »

Le président du parti les Républicains en Côte d’Or a présenté ses vœux dans un communiqué. Même s’il se montre optimiste pour 2023, François-Xavier Dugourd n’élude pas le contexte économique et social tendu, avec notamment l’inflation.

3 janvier 2023 à 8h35 par la rédaction

François-Xavier Dugourd est président du parti les Républicains en Côte d’Or
François-Xavier Dugourd est président du parti les Républicains en Côte d’Or
Crédit: Photo archive K6FM

Ci-dessous, le communiqué de François-Xavier Dugourd :

« Alors que 2023 débute, je veux adresser du fond du cœur mes meilleurs vœux et mon soutien à tous les Dijonnais, à tous les Côte-d'Oriens et à tous les Bourguignons et Francs-Comtois. Avec une pensée particulière pour les plus fragiles de nos concitoyens et pour tous les entrepreneurs et leurs salariés fragilisés par la crise économique. Ne nous mentons pas : Personne ne regrettera 2022, année particulièrement maussade sur tous les plans, international, économique, social et politique.

2023 ne peut être que meilleure ! Elle peut redonner espoir aux Français ! Ce sont donc des vœux résolument optimistes et bienveillants que je vous adresse à toutes et à tous, même s'il faut avoir conscience des difficultés qui ne manqueront pas de se présenter. Ne nous voilons pas la face. Les défis qui nous attendent sont immenses. Notre économie souffre, notre modèle social est à bout de souffle et le « vivre-ensemble », ciment de notre Nation, s'effrite inexorablement.

Le réchauffement climatique nous oblige à tout revoir, de fond en comble, en écartant l'écologie punitive, que nos gouvernants nous imposent. La transition écologique doit nous permettre de construire un modèle économique et social plus juste et plus respectueux de la planète. La sécurité, première des libertés, doit être assurée pour tous les citoyens, où qu'ils habitent, dans tous les quartiers, toutes les métropoles, toutes les campagnes. A Dijon, Beaune, Montbard et Châtillon, en Côte-d'Or, dans la Creuse ou à Paris. Il n'est pas acceptable qu'il existe encore, en 2023, de nombreuses zones de non-droit. La République doit les reconquérir et stopper la prolifération des trafics en tout genre.

Soyons lucides. Ces défis, primordiaux pour notre pays, E. Macron ne pourra pas les relever. Il n'en a plus le pouvoir. Il n’y est pas parvenu lors du précédent quinquennat. Maintenant qu'il est fragilisé comme jamais, il n'y a aucune raison qu'il puisse mieux faire. Et les solutions ne viendront pas des extrêmes, de droite comme de gauche, qui sombrent dans le populisme et la démagogie néo-collectiviste. Les Républicains sont désormais les seuls interlocuteurs crédibles du Gouvernement. Que ce soit au Sénat, avec Bruno Retailleau, ou à l'Assemblée nationale, avec Olivier Marleix, les parlementaires LR ont un rôle majeur à jouer, pour aiguillonner l'exécutif, s'opposer avec vigueur quand les lois n'iront pas dans le bon sens, mais également soutenir les réformes que nous réclamons depuis des années. Compromis, dans l'intérêt des Français, ne veut pas dire compromission. Conforter une opposition lucide et responsable pour servir la France n’empêche pas de préparer l’alternance.

Parlons vrai. Pour relever les défis qui nous attendent, il va falloir sortir des vieilles recettes éculées qui ne fonctionnent pas. Il est temps d'oser, d'innover, d'explorer des voies nouvelles. Place à une nouvelle offre politique. Place à la créativité, à l'imagination et au courage ! Soyons responsables. Ces pistes nouvelles, il faut s'y engager avec la jeune génération. Il est de notre devoir de les aider à prendre des responsabilités et à s'affirmer. Au plan économique comme au plan politique, au niveau national comme dans nos collectivités locales. A Dijon notamment, il est urgent de préparer l'après-Rebsamen. En 2026, cela fera 25 ans de "règne" pour le maire actuel. On voit bien qu'il arrive au bout et ne maîtrise plus rien. Les derniers événements du Parc des expositions ou de la Cité de la gastronomie démontrent une impression d'improvisation permanente. Il est plus que temps de tourner la page de la gauche à Dijon. La droite et le centre ne manquent pas de talents. Il est de notre devoir de leur mettre le pied à l'étrier. J'y prendrai toute ma part, soyez-en sûrs. Oser, s’ouvrir, faire confiance ! Des lignes claires pour redonner espoir en 2023. Belle et heureuse année à vous et à vos proches ! »