La ville de Dijon réserve 100 000€ pour soutenir l'Ukraine

Dans un communiqué publié ce mercredi après-midi, la ville de Dijon réaffirme son soutien à l’Ukraine, en proie à une invasion de l’armée russe sur son territoire depuis plus d’une semaine. Une première enveloppe financière de 100 000€ a notamment été réservée par le maire de Dijon, François Rebsamen.

2 mars 2022 à 16h29 par Dimitri Coutand

La ville de Dijon réserve 100 000€ pour soutenir les populations ukrainiennes
La ville de Dijon a tenu à réaffirmer son soutien à l'Ukraine
Crédit: Photo d'illustration K6FM

Ci-dessous le communiqué de la ville de Dijon qui réaffirme son soutien à l’Ukraine :

Depuis le 24 février et l’agression caractérisée des forces militaires russes, les Dijonnaises et les Dijonnais se sont spontanément retrouvés à plusieurs reprises place de la Libération pour manifester leur solidarité avec l’Ukraine.

Fidèle à sa tradition humaniste, la Ville de Dijon s’est mobilisée immédiatement pour apporter son soutien aux populations ukrainiennes. Ainsi, François Rebsamen a-t-il décidé de réserver une première enveloppe financière de 100 000 € ; deux délibérations seront soumises aux prochains conseil municipal de la ville de Dijon et conseil métropolitain.

Par ailleurs, la Ville a fait savoir à la Préfecture qu’elle se tient prête à participer à l’accueil des réfugiés ukrainiens. Plusieurs appartements sont d’ores et déjà réservés au sein de la Résidence Abrioux et d’autres solutions d’hébergement sont en cours d’étude avec les partenaires de la ville, en particulier le Centre de Rencontres Internationales (CRI).

La Ville de Dijon travaille en étroite collaboration avec l’État et les associations de solidarité internationale, notamment la Croix Rouge et le Secours populaire et propose à tous ceux qui souhaitent faire un don de se rapprocher des fédérations locales.

François Rebsamen précise : « En ces temps troublés et incertains, la fraternité et la solidarité doivent primer, et la mobilisation de toutes et de tous est plus que jamais nécessaire pour venir en aide aux civils qui sont et seront toujours les premières victimes des guerres. J’ai une pensée particulière pour la diaspora ukrainienne, notamment les étudiants qui ont choisi Dijon pour y suivre une partie de leurs études, mais aussi les citoyens russes qui ne se reconnaissent en rien dans l’agression perpétrée par le président Poutine et son armée. L’asile est l’un des droits fondamentaux de la Constitution française et notre Ville est pleinement mobilisée pour l’exercice de ce droit en faveur des populations touchées par la guerre. »