Le chômage a fortement baissé fin 2021 dans la région

L’INSEE faisait le point ce mercredi sur le taux de chômage et le nombre d’offre d’emploi disponible en Bourgogne-Franche-Comté fin 2021 et début 2022.

27 avril 2022 à 18h00 par la rédaction

Le chômage a fortement baissé fin 2021 dans la région
Le chômage a fortement baissé fin 2021 dans la région
Crédit: Photo d’illustration INSEE

Au 4eme trimestre 2021, le taux de chômage en Bourgogne-Franche-Comté s’établit à 6,2 % de la population active, son plus bas niveau depuis 2008. Il demeure ainsi inférieur à son niveau d’avant la crise sanitaire et diminue dans tous les départements et zones d’emploi de la région. En Bourgogne-Franche-Comté, l’emploi se stabilise au quatrième trimestre 2021. Soutenu par la croissance de l’intérim, l’emploi privé continue sa progression et compense le recul de l’emploi public. Les effectifs dans le commerce sont en hausse. Ils sont stables dans la construction. L’emploi industriel poursuit son léger recul tandis que les effectifs s’orientent à la baisse dans les services marchands comme non marchands.

Concernant l’évolution trimestrielle de l’emploi salarié par département, selon l’INSEE, la Côte d’Or comptait 217 000 emplois salariés au 4eme trimestre 2021. Un chiffre en baisse de 0,5% par rapport au trimestre précédent (- 1 190 emplois au total). C’est le secteur de l’agriculture qui a perdu le plus d’emploi sur cette période (-6%). Le secteur du commerce en a un peu gagné (+ 0,7%).

Conjoncture : au 4eme trimestre 2021, la reprise est resté suspendue aux incertitudes liées à la crise sanitaire et au contexte international

En début d’année 2022, le nombre d’heures rémunérées dans la région accuse un léger repli. L’économie est marquée par une nouvelle vague épidémique et des tensions persistantes sur l’approvisionnement et le cours des matières premières, difficultés amplifiées par le contexte international. Au quatrième trimestre 2021, l’économie régionale poursuit sa reprise. L’emploi en Bourgogne-Franche-Comté se stabilise sans avoir retrouvé son niveau d’avant-crise. Cependant, l’intérim est en nette croissance ce trimestre. Principal secteur concerné par les difficultés d’approvisionnement et la hausse du coût des matières premières, l’emploi dans l’industrie continue son repli. Le taux de chômage baisse fortement et est à son niveau le plus bas depuis 2008. Les défaillances d’entreprises demeurent faibles malgré l’arrêt progressif des mesures de soutien.