Le chômage reste stable en Côte d’Or

Les derniers chiffres du chômage ont été publiés ce mercredi midi. En Côte d'Or, le nombre de chômeurs sans activité augmente légèrement de 1,9 % par rapport au 2eme trimestre 2022, mais diminue de 7,6 % sur un an.

26 octobre 2022 à 12h45 par la rédaction

Le nombre de chômeurs a augmenté légèrement de 1,9 % en Côte d'Or sur un trimestre
Le nombre de chômeurs a augmenté légèrement de 1,9 % en Côte d'Or sur un trimestre
Crédit: Photo d’illustration INSEE

Ci-dessous, les infos publiées ce mercredi midi : 

Au troisième trimestre 2022, en Côte-d'Or, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit en moyenne sur le trimestre à 18 620. Ce nombre augmente de 1,9 % sur un trimestre (soit +350 personnes) et diminue de 7,6 % sur un an. En Bourgogne-Franche-Comté, ce nombre augmente de 1,0 % sur un trimestre (–9,4 % sur un an).

En Côte-d'Or, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité (catégories A, B, C) s'établit en moyenne à 37 370 au troisième trimestre 2022. Ce nombre augmente de 0,5 % sur un trimestre (soit +180 personnes) et diminue de 6,6 % sur un an. En Bourgogne-Franche-Comté, ce nombre est stable sur un trimestre (–7,3 % sur un an).

Même tendance sur l’ensemble de la région Bourgogne-Franche-Comté

Au troisième trimestre 2022, en Bourgogne-Franche-Comté, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit en moyenne sur le trimestre à 103 200. Ce nombre augmente de 1,0 % sur le trimestre (soit +1 000 personnes) et diminue de 9,4 % sur un an. En France métropolitaine, ce nombre est stable ce trimestre (–11,2 % sur un an). En Bourgogne-Franche-Comté, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité (catégories A, B, C) s'établit en moyenne à 199 720 au troisième trimestre 2022. Ce nombre est stable sur le trimestre (soit –20 personnes) et diminue de 7,3 % sur un an. En France métropolitaine, ce nombre est stable ce trimestre (–7,3 % sur un an).