Le CHU de Dijon répond à vos questions sur l’insuffisance cardiaque

A l’occasion de la journée de sensibilisation à l’insuffisance cardiaque qui a lieu ce mardi, l’unité thérapeutique de l’insuffisance cardiaque du CHU de Dijon, avec le soutien institutionnel de Novartis, propose 5 vidéos pour informer et sensibiliser le public à cette pathologie.

28 septembre 2021 à 6h30 par Fabrice Aubry

La direction du CHU de Dijon a réalisé des vidéos au sujet de l’insuffisance cardiaque
La direction du CHU de Dijon a réalisé des vidéos au sujet de l’insuffisance cardiaque
Crédit: Photo d’illustration K6FM

Qu’est-ce que l’insuffisance cardiaque ?

Le cœur est une pompe musculaire qui se remplit et se vide en alternance. L’insuffisance cardiaque est la conséquence d’un mauvais fonctionnement de cette pompe, soit parce qu’elle se remplit mal, soit parce qu’elle se vide mal. Plusieurs maladies peuvent expliquer ce mauvais fonctionnement : une augmentation de l’épaisseur et de la rigidité des parois du cœur- (liée par exemple à une hypertension artérielle), une maladie des valves, un infarctus qui survient si une artère coronaire se bouche, ou une maladie générale du muscle qu’on appelle cardiomyopathie.

L’insuffisance cardiaque est très fréquente puisqu’elle touche plus d’un million de personnes en France. Mal soignée, elle peut être grave : la mortalité est comparable à celle de beaucoup de cancers. Elle diminue donc l’espérance de vie, mais aussi la qualité de vie des patients par les symptômes qu’elle provoque.

La prise en charge et le traitement de l’insuffisance cardiaque :

L’insuffisance cardiaque nécessite souvent des séjours répétés à l’hôpital, c’est la 1ère cause d’hospitalisation après 60 ans.

Il existe plusieurs classes de médicaments très efficaces, qui améliorent considérablement la qualité de vie et l’espérance de vie, et qui diminuent le risque d’hospitalisation. Ceux-ci doivent être prescrits de façon appropriée, adaptée à chaque cas individuel. Ils doivent être pris de façon assidue et accompagnés d’un régime particulier, d’une bonne hygiène de vie et d’une auto-surveillance, notamment du poids.

La personne atteinte d’insuffisance cardiaque doit être bien informée de ce qu’elle doit et ne doit pas faire: c’est le rôle de l’éducation thérapeutique. Sa réussite s’appuie en premier lieu sur l’implication du patient lui-même, qui devient acteur de sa prise en charge, et sur la collaboration entre de nombreux professionnels de santé, médecin spécialiste de l’insuffisance cardiaque, cardiologue, généraliste, infirmiers, diététiciens, pharmaciens…

L’Unité Thérapeutique de l’Insuffisance Cardiaque

L’UTIC a été créée en 2005, au CHU Dijon Bourgogne. C’est une unité dédiée au traitement, à l’accompagnement et à l’éducation des patients insuffisants cardiaques. Une équipe pluridisciplinaire composée d’un médecin, d’un médecin assistant, de deux internes actuellement en formation, d’une cadre de santé, de deux infirmières, d’une assistante sociale et d’une diététicienne propose des prises en charge adaptées et individualisées sous différentes formes:

Consultations individuelles,

Echanges et transmissions avec les infirmiers libéraux dans le cadre de suivi post hospitalisation,

Animation d’ateliers de groupe,

Prise en charge et traitement des alertes dans le cadre de la télésurveillance des patients.

Les professionnels de l’UTIC participent à des réunions pluri professionnelles, qui permettent de décider de prises en charge individualisées adaptées à chaque patient et tenant compte de l’évolution de la maladie, de la situation sociale et des possibilités du patient.

EPOF/EPON

Quatre symptômes constituent les signes d’appel d’une insuffisance cardiaque (il est possible de présenter un seul de ces symptômes ou plusieurs de façon concomitante) :

L’Essoufflement à l’effort et/ou en position allongée ;

La Prise de poids importante en quelques jours ;

L’Œdème des membres inférieurs avec les jambes et les pieds gonflés ;

Une Fatigue importante, y compris pour un petit effort, qui entraîne une baisse de l’activité avec aggravation de la perte musculaire.

Pour se maintenir en santé, un insuffisant cardiaque pourra suivre les quatre grandes recommandations suivantes :

E comme Exercice physique : la pratique d’une activité physique adaptée est recommandée pour entretenir ses muscles et aider le coeur dans son travail de pompe

P comme se Peser, surveiller son Poids, afin de détecter l’apparition d’une rétention hydrosodée,

O comme Observance des traitements : il est essentiel de bien prendre ses traitements pour aider le coeur à travailler correctement, afin d’éviter l’aggravation de la maladie et la stabiliser.

N comme Ne pas trop saler et ne pas trop boire afin d’éviter la rétention d’eau et une décompensation cardiaque.

Enfin, l’insuffisance cardiaque fait partie des maladies chroniques qui peuvent être déstabilisées par une infection virale ou bactérienne, il est donc important de se faire vacciner contre la grippe, le pneumocoque et la COVID-19.

Des vidéos pour sensibiliser et informer le public

L’équipe de l’UTIC a souhaité se mobiliser cette année, en proposant un format virtuel à cette journée de sensibilisation de l’insuffisance cardiaque. Vous pourrez découvrir plus en détail les symptômes, les traitements et la prise en charge proposés aux patients insuffisants cardiaques.

Retrouvez l’ensemble des vidéos sur le site internet du CHU à compter de ce mardi 28 septembre.