Le retour à l’emploi au cœur de la rencontre entre Elisabeth Borne et François Sauvadet

La ministre du Travail Elisabeth Borne était en visite à l’école des Métiers de Longvic ce vendredi. Elle en a également profité pour rencontrer le président du Conseil Départemental de la Côte-d’Or François Sauvadet. Il a notamment été question du Service Public de l’Insertion et de l’Emploi (SPIE). Ci-dessous le communiqué.

8 octobre 2021 à 15h00 par Dimitri Coutand

Le retour à l’emploi au cœur de la rencontre entre Elisabeth Borne et François Sauvadet
François Sauvadet et Elisabeth Borne se sont rencontrés aujourd'hui à l'Hôtel du Département à Dijon
Crédit: Philippe Bruchot - CD 21

François Sauvadet, Président du Conseil Départemental de la Côte-d’Or, a reçu, ce vendredi 8 octobre matin à l’Hôtel du Département à Dijon, Elisabeth Borne, Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion. Ils ont longuement évoqué les politiques et dispositifs en lien avec l’insertion, le Département étant chef de file dans ce domaine. Des échanges constructifs, animés par une volonté de collaboration entre le Gouvernement et le Département de la Côte-d’Or pour toujours plus d’efficacité de l’action publique en faveur des personnes éloignées de l’emploi.

Le Président a d’abord salué la qualité et l’efficacité de la coopération entre le Département, chef de file en matière d’insertion, et les services de l’Etat en Côte-d’Or. Retenu par l’Etat pour expérimenter le Service Public de l’Insertion et de l’Emploi (SPIE), le Département s’est engagé à renforcer la coopération des différents opérateurs concernés en faveur des publics âgés de moins de 30 ans (une trentaine d’acteurs a d’ores et déjà rejoint ce dispositif).

« J’ai insisté sur la nécessité de territorialiser les formations pour faciliter l’insertion dans l’emploi, en particulier dans les secteurs en tension tels que les métiers de l’hôtellerie-restauration, du bois, de l’agriculture, de la viticulture, de l’aide à domicile » souligne le Président.

Elisabeth Borne et François Sauvadet ont également convenu de la nécessité de maintenir :

  • un fort pilotage opérationnel des crédits du Fonds social européen (FSE), pilotage qui fonctionne très bien en Côte-d’Or,
  • le niveau des crédits FSE en 2022, a minima à leurs niveaux actuels.

Ils ont également considéré qu’il est indispensable d’évaluer avec précision l’efficacité des dispositifs d’insertion, qui doit concerner également le fonctionnement des Missions locales réparties sur le territoire. En effet, les opérateurs de l’insertion doivent absolument s’adapter à la situation des personnes les plus éloignées de l’emploi, avec des réponses individualisées pour chaque parcours si besoin en est. Une attention particulière doit ainsi être accordée aux moins de 30 ans, ce que le Département fait à travers le dispositif Service Public de l’Insertion et de l’Emploi. Des actions adaptées restent encore à construire pour les personnes inscrites de très longue date au RSA.