Les anti-nucléaires continuent leur mobilisation en Côte d’Or

Les militants anti-armes nucléaire de la Côte d’Or organisent régulièrement des actions pour revendiquer leurs idées comme ils l'ont fait en début de semaine à Dijon et à Moloy. De nouveaux rassemblements sont prévus du 6 au 9 août à Dijon et à Valduc pour les commémorations des bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki.

21 juillet 2022 à 12h00 par la rédaction

Un rassemblement avait lieu en début de semaine place Darcy, à Dijon
Un rassemblement avait lieu en début de semaine place Darcy, à Dijon
Crédit: Photo DR

Selon l’association locale des militants anti-nucléaire, « malgré la France, l'interdiction des armes nucléaires progresse ». Voici leur nouveau communiqué : 

« Les États signataires du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) se sont retrouvés du 21 au 23 juin 2022 à l’ONU, à Vienne, pour la première réunion de mise en œuvre de cette nouvelle norme juridique internationale. Ils ont adopté un plan d’action et une déclaration très ferme : « Notre engagement en faveur d’un monde exempt d’armes nucléaires » ; créant une alliance mondiale, reposant sur le TIAN, pour faire reculer les menaces de guerres nucléaires et accroître la sécurité internationale. La France, elle, contrairement à d’autres États de l’Union européenne, a refusé le dialogue multilatéral en brillant par son absence.

Le plan d’action fournit une voie claire pour une action collective contre les armes nucléaires. Loin d’être un simple document qui donne un souffle positif, il s’agit d’une feuille de route qui engage les États membres à agir pour rendre universel le traité, mettre en œuvre un fond international pour porter assistance aux victimes des essais nucléaires et engager un processus de réhabilitation des zones affectées par ces armes. Des actes concrets qui vont continuer de créer une pression sur les États en partisans de la dissuasion. Les six États européens présents à cette réunion : Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Norvège, membres de l’OTAN, ou en voie de le devenir : Suède, Finlande, ont reconnu notamment les aspects importants du traité liés aux conséquences de l'usage des armes nucléaires. Le TIAN compte désormais 66 États membres avec 4 nouvelles ratifications : Cap Vert, Timor-Oriental, les Grenadines et Malawi.

Action à Dijon et près du CEA Valduc : trentième Vigie Citoyenne pour ce marathon citoyen. Belle étape le 18 juillet à Dijon, puis à Moloy, près du site du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) de Valduc qui assure la maintenance et la modernisation des 290 armes nucléaires françaises, 8 lanceurs d’alerte du ‘Collectif Bourgogne Franche-Comté pour l'abolition des armes nucléaires’ ont déployé des banderoles. Ils appellent :

- au respect par la France de l’art. 6 du Traité de non-prolifération (TNP) auquel elle a adhéré en 1992 et dont elle viole l’esprit et la lettre, car il nous engage à désarmer rapidement et de bonne foi.

- à l’adhésion de la France au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN), devenu le 22 janvier 2021 la norme du droit international,

- et à la reconversion à des activités pacifiques des sites CEA-DAM, dont le CEA de Valduc.

Rendez-vous du 6 au 9 août à Dijon et à Valduc pour les commémorations internationales des bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki.