Les réfugiés ukrainiens vont avoir droit aux allocations familiales en Côte d’Or

La direction de l’assurance maladie de Côte d’Or a annoncé ce jeudi ouvrir ses dispositifs d’accès aux droits et aux soins aux personnes réfugiées dans le département et venues d’Ukraine.

14 avril 2022 à 18h01 par la rédaction

L’assurance maladie de Côte d’Or a annoncé ce jeudi ouvrir ses dispositifs aux réfugiés ukrainiens
L’assurance maladie de Côte d’Or a annoncé ce jeudi ouvrir ses dispositifs aux réfugiés ukrainiens
Crédit: Photo d’illustration K6FM

Suite à l’organisation mise en place par les services de l’Etat en Côte-d’Or, les personnes résidant en Ukraine qui viennent se réfugier dans notre département doivent se rendre, dès leur arrivée, au service de premier accueil de demandeurs ukrainiens (SPADU). Elles seront prises en charge pour organiser leur arrivée et leurs formalités administratives, notamment leur demande d’autorisation provisoire de séjour.

Dès leur enregistrement par ce service et réception de leur autorisation provisoire de séjour, l’Assurance Maladie et les Allocations familiales de Côte-d’Or prennent le relais pour activer leurs dispositifs d’accès aux droits et aux soins :

L’Assurance Maladie (CPAM) procède à l’ouverture automatique des droits à la protection universelle maladie et à la Complémentaire santé solidaire, permettant la prise en charge immédiate des frais de santé des adultes et des enfants (consultations médicales, soins dentaires, soins gynécologiques…). Un partenariat a été mis en place avec les services de l’Etat pour que ces droits soient ouverts sans démarche supplémentaire à faire pour ce public. Par ailleurs, l’Assurance Maladie a informé les 3 428 professionnels de santé Côte-d’Oriens de ces dispositions. Les Allocations familiales (CAF) vont prendre en charge les frais d’accueil en crèche des enfants, et verseront l’aide personnalisée au logement (APL) aux personnes réfugiées lorsqu’elles se verront proposer un logement de longue durée (après leur hébergement temporaire lié à leur arrivée). Une aide de 15 000 euros a par ailleurs été octroyée à trois associations venant en aide aux personnes réfugiées. A travers ces dispositifs pris en accord avec le gouvernement, l’Assurance Maladie et les Allocations familiales font très concrètement vivre la valeur de solidarité, valeur fondatrice de la Sécurité sociale.