20 ans du Palais des Congrès de Dijon : « Un moteur pour l'économie locale »

Au mois de mars 2017, le Palais des Congrès de Dijon soufflera sa vingtième bougie. à€ cette occasion, Jean Battault, président de Dijon Congrexpo, fait le bilan de ses 20 années d'activités et de retombées économiques pour le territoire.

18 janvier 2017 à 15h59 par 45

K6 FM

Au mois de mars 2017, le Palais des Congrès de Dijon soufflera sa vingtième bougie. �? cette occasion, Jean Battault, président de Dijon Congrexpo, fait le bilan de ses 20 années d'activités et de retombées économiques pour le territoire.

« C'est un instrument extraordinaire que nous avait confié l'ancien maire de Dijon, et que l'on a su faire fructifier au fil des années » souligne d'entrée Jean Battault. "�?a", c'est le Palais des Congrès, situé en plein coeur de Dijon, à côté de l'auditorium et désormais entouré de multiples hôtels. « Ils ne sont pas là par hasard. Avec le temps, cette zone est devenue un véritable complexe d'accueil et d'activités au sein de Dijon, accessible par le tram, à moins de 10 minutes de la Gare. Toutes les conditions sont réunies pour attirer les congressistes».

Depuis mars 1997, le Palais des Congrès a accueilli 5 472 manifestations, soit près de 250 congrès annuellement. « Nous faisons encore les démarches commerciales pour proposer aux  collectivités et associations de toute la France de tenir leurs congrès à Dijon. Nous n'avons ni la mer ni la montagne, mais aujourd'hui, le Palais des Congrès a une notoriété et une qualité d'accueil qui nous permet de remplir de plus en plus l'agenda » souligne Jean Battault, président de l'association Dijon Congrexpo, en charge de la gestion du lieu. Pour preuve, 2016 a été une année record avec 222 jours d'occupation et 72 210 journées congressistes.

Cette activité n'est pas anodine puisqu'elle a permis une retombée économique importante pour l'association, certes, mais aussi les chiffres d'affaires des commerçants, vendeurs et hôteliers autour. Selon Dijon Congrexpo, c'est près de 212 millions d'euros de retombées pour l'économie locale, générés en tout par le Palais des Congrès en 20 ans.

« On fait souvent appel à des entreprises locales, des électriciens, des monteurs. Et nos congressistes achètent, à Dijon, lors de leur présence (nuitée, transport, achats en ville...). �?a représente 11 millions d'euros rien qu'en 2016 » confie le président dijonnais, tout heureux de signaler que « nous sommes le seul Palais des Congrès qui ne reçoit pas d'argent de la mairie. Mieux, nous lui payons une redevance. C'est donc un facteur d'enrichissement pour toute l'économie locale, rendu possible car nous sommes légèrement bénéficiaires dans nos comptes »

�? l'heure où certaines entreprises mettent la clé sous la porte, le Palais des Congrès semble se porter comme une boîte qui fonctionne et qui génère une activité de plus en plus florissante. «Gageons que sur les 20 années qui suivront, le Palais continuera à être un atout pour l'agglomération» conclue Jean Battault.

Yoann Olid