Sports

Affaire Gouano : le DFCO écope d’un point avec sursis

10 mai 2019 à 09h05 Par Fabrice Aubry
Crédit photo : DFCO

La commission de discipline de la Ligue de Football Professionnelle a infligé ce jeudi une pénalité d’un point avec sursis au DFCO après les insultes racistes survenues le 12 avril dernier lors du match face à Amiens.

L’affaire avait fait grand bruit. Le vendredi 12 avril dernier au stade Gaston Gérard, le DFCO reçoit Amiens pour le compte de la 32eme journée de Ligue 1. A la 78eme minute, le jeu est arrêté. Alors que les deux équipes allaient jouer un corner du côté de la tribune « Dijon Céréales », le capitaine Amiénois Prince Gouano signale à l’arbitre qu’il vient d’être victime de cris racistes. S’en suivent 7 minutes de temps mort avant que le jeu ne reprenne. C’est un jeune « supporter » de 20 ans, qui se trouvait au sein du groupe des Lingon Boys, qui aurait proféré des cris de singe envers le capitaine Amiénois. Le jeune homme a été immédiatement arrêté et placé en garde à vue. Il a ensuite été relâché 48h après et le DFCO a porté plainte contre lui. L’affaire était examinée ce jeudi par la commission de discipline de la Ligue. Même si l’acte était semble t-il isolé et ne venait vraisemblablement que d’un seul « supporter », le club risquait tout de même une pénalité suite à cet événement. La Ligue a tranché en infligeant au DFCO un point de pénalité avec sursis. Cela signifie que le club pourrait avoir un point en moins au classement si un tel événement se reproduisait.