Alain Suguenot dénonce la facture des colonnes electriques

Dans un communiqué, le député maire de Beaune s'insurge contre la possibilité de faire payer à tous les Français, via une taxe sur la facture d'éléctricité, la rénovation de toutes les colonnes éléctriques du batîment.

9 avril 2015 à 6h10 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Dans un communiqu�, le d�put� maire de Beaune s'insurge contre la possibilit� de faire payer � tous les Fran�ais, via une taxe sur la facture d'�l�ctricit�, la r�novation de toutes les colonnes �l�ctriques du bat�ment.

J'interpelle le Gouvernement aujourd'hui sur la facture annonc�e de plusieurs milliards d'euros � la charge des Fran�ais pour le paiement de la r�novation des colonnes d'�lectricit� dans les immeubles.

Alors qu'il y a aujourd'hui 1 million et demi de colonnes montantes d'�lectricit� en service en France qui permettent de distribuer l'�lectricit� � tous les habitants d'un immeuble, � chaque �tage, une partie serait obsol�te. Une colonne sur cinq ne serait ainsi plus aux normes, en particulier en r�gion parisienne, et dans d'autres grandes villes.

Face au danger (tel qu'un risque d'incendie), que repr�sentent des circuits �lectriques vieillissants, il est, bien �videmment, urgent de r�nover ces colonnes. Or, le co�t des travaux peut aller de 20.000 � 70.000 euros pour une copropri�t�. De nombreux r�sidents ne peuvent simplement pas payer.

Qui doit, alors, payer ? Tout le probl�me est l�. ERDF pr�tend que ce n'est pas � lui de le faire et demande � ce que ce soit les copropri�t�s qui le fassent. La loi n'est pas explicite � ce sujet et le flou juridique qui en r�sulte a pouss� les associations de copropri�taires � saisir le m�diateur de l'�nergie afin de savoir qui allait payer ces sommes (on parle de 6 � 10 milliards d'euros). Celui-ci a propos� de cr�er une taxe sur notre facture d'�lectricit�. Tous les Fran�ais seraient ainsi appel�s � rembourser et partageraient les co�ts. M�me ceux absolument pas touch�s par la r�novation de ces colonnes d'�lectricit�.

Je m'�tonne et m'�l�ve contre cette proposition qui alourdirait, une fois de plus, les taxes de nos concitoyens, notamment dans nos petites et moyennes villes de campagne, dont la majorit� des habitants n'est pas concern�e par la question. Cela serait fortement injuste et je demande ainsi � Mme Royal, Ministre du D�veloppement durable et de l'�nergie, d'apporter rapidement tous les �claircissements n�cessaires � cette question.

Car les habitants des campagnes ont suffisamment de d�penses et de soucis sans s'en voir rajouter de suppl�mentaires auxquels ils sont totalement �trangers.

Communiqu� d'Alain Suguenot, D�put�-Maire de Beaune