Alain Tchurukdichian : "On m'a empêché de jouer au rugby avec mon fils"

Avec une carrière de 37 ans de rugbyman amateur derrière lui, l'ancien joueur du Stade Dijonnais Alain Tchurukdichian, dit "Le Tchu", a été poussé à la retraite sportive cette saison. À 52 ans, la Fédération de rugby lui a interdit la compétition pour des raisons de santé, alors qu'il se sent en pleine forme. Selon lui, l'assurance de la FFR se protège des accidents en écartant les joueurs les plus âgés.

12 janvier 2015 à 14h07 par 45

K6 FM

Avec une carrière de 37 ans de rugbyman amateur derrière lui, l'ancien joueur du Stade Dijonnais Alain Tchurukdichian, dit "Le Tchu", a été poussé à la retraite sportive cette saison. �? 52 ans, la fédération de rugby lui a interdit la compétition pour des raisons de santé, alors qu'il se sent en pleine santé. Selon lui, l'assurance de la FFR se protège des accidents en écartant les joueurs les plus âgés.


"Je ne vais pas en faire un cheval de bataille, je n'ai pas le temps. Mais il va falloir que je digère.". 


Plus de 4 mois après la décision de la fédération , Alain Tchurukdichian, dit "Le Tchu" dans le monde de l'ovalie, a été mis en retraite sportive forçée cette saison. 


Après 37 ans de carrière amateur, notamment à Genlis et au Stade Dijonnais, "Le Tchu" est invité à la fin de la saison 2013/2014 a réalisé plusieurs examens médicaux avant de valider sa licence pour la saison prochaine. �? 52 ans, le briscard ne s'attend pas à être recalé : "Je n'avais pas la prétention de jouer 80 minutes à fond, à mon âge. Mais vu ma forme physique, mon hygiène de vie, mon métier (chirurgien), je pensais que ça passerait sans problème." 


Sauf que les examens vont réveler un "tassement" du rachis cervical (la nuque), suffisant pour que les experts de la Fédération Française de Rugby lui interdisent toute pratique du rugby en compétition.


" Ce problème est très fréquent chez les vieux joueurs comme moi, après tant d'année de pratique du rugby. Mais ils ont utilisé ce problème qui n'est pas rédhibitoire pour me mettre en ballotage."


Pour Alain Tchurukdichian, le problème est ailleurs : " Le rugby devient de plus en plus physique, et la FFR a durcit les conditions d'accès à la licence sportive. Je pense plutôt que l'assurance de la FFR, la GMF, ne veut plus prendre de risque et sort les vieux joueurs des terrains pour éviter les accidents." a expliqué Le Tchu.


Même s'il n'a ni le temps, ni l'envie de remuer ciel et terre pour retrouver les terrains, Alain Tchurukdichian reste déçu, lui qui voulu choisir son départ, et surtout, jouer un match de compétition officiel aux côtés de son fils, jeune espoir français qui pourrait rapidement évoluer dans l'effectif pro du Stade Dijonnais.


Au-delà de la fin de carrière d'une légende du rugby amateur, l'histoire d'Alain Tchurukdichian pose la question de la pratique sportive en compétition après 50 ans... quand on est en bonne santé.