Anne Erschens : "le centre ville de Dijon décline"

Dans un communiqué, Anne Erschens, la présidente du groupe d'opposition à  la Mairie de Dijon  (Union de la droite et du centre) dénonce l'inaction de la ville face à  un centre-ville qui se meurt. " Depuis des années, le constat est le màªme : le centre-ville de Dijon décline. Cette réalité est confirmée par tous les indicateurs, par les commerà§ants, les artisans, les habitants et màªme récemment par l'adjointe au maire en charge du commerce.L'opposition municipale alerte sur ce dossier depuis longtemps. La politique de la majorité municipale pour le centre-ville est toujours la màªme : celle de l'autruche ! Il est temps de réagir.Notre cœur de ville souffre de multiples difficultés, en matière économique, de transports, de circulation, de stationnement, de sécurité...Franà§ois Rebsamen a toujours éludé ces questions. Certains projets, ayant pour but de flatter la mégalomanie d'un homme plus que de servir les Dijonnais, n'ont pas été pensés dans l'intéràªt du centre-ville. Nous constatons chaque jour des commerces fermés ou déserts, le recul du petit commerce de proximité. Cette situation découle d'un véritable problème d'accès au centre-ville, d'une politique de transports hasardeuse et de conditions de circulation déplorables.Le centre-ville de Dijon ne peut pas compter uniquement sur les vélos et le tramway pour vivre.Notre groupe n'a jamais condamné la piétonisation de certaines artères mais à  condition qu'elle se réalise de manière intelligente, constructive et en lien avec les forces vives et les habitants.De la màªme manière, le plan de circulation doit àªtre revu, afin de faciliter l'accès des véhicules aux parkings et aux secteurs commerà§ants.Une réelle réflexion quant au coà»t du stationnement doit également àªtre conduite, afin d'encourager les populations extérieures ou limitrophes à  rejoindre le centre-ville. Des plages horaires de gratuité devraient àªtre pensées le week-end, afin de ne pas laisser le monopole du stationnement gratuit aux grands centres commerciaux.Enfin, il temps de saisir le problème de l'insécurité au centre-ville à  bras-le-corps. Oui, l'ivresse sur la voie publique, les comportements violents et les agressions existent. Il s'agit d'un véritable préjudice porté à  l'image et à  la qualité de vie de ce quartier. Tant pour les habitants qui y vivent que pour celles et ceux qui le traversent, la sécurité doit àªtre garantie, en tout lieu et à  toute heure.Le groupe « Union de la Droite et du Centre » restera mobilisé sans relà¢che pour le dynamisme, l'attractivité et la qualité de vie du centre-ville de Dijon. En dépit de l'inaction de la majorité municipale et d'une politique gouvernementale qui affaiblit les ménages, l'activité économique, l'emploi et les collectivités, nous pensons qu'un renouveau est indispensable pour ce secteur historique et stratégique de notre ville."

30 octobre 2014 à 14h43 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local