Attentats à Bruxelles : �motion et appel à la vigilance en Côte-d'Or

Après les attentats à la bombe qui ont frappé Bruxelles ce mardi matin, les réactions de soutien ont été nombreuses en Côte-d'Or. La préfecture de Côte-d'Or a appelé elle à plus de vigilance, notamment dans les gares, sans annoncer un renforcement des mesures de sécurité sur le territoire.

23 mars 2016 à 5h38 par 45

Après les attentats à la bombe qui ont frappé Bruxelles ce mardi matin, les réactions de soutien ont été nombreuses en Côte-d'Or.

Parmi les premiers à réagir : les élus Dijonnais. Via le compte Facebook de la Ville : Le maire de Dijon, les élus du conseil municipal et l'ensemble des Dijonnaises et des Dijonnais «témoignent à la population belge leur vive émotion et leur solidarité. Plus que jamais, nous devons faire preuve d'union et de responsabilité face au fléau terroriste.»

 

 

Ce matin, d'odieux attentats ont frappé Bruxelles, faisant plusieurs dizaines de blessés et de morts. Le maire de Dijon,...

Posté par Ville de Dijon sur mardi 22 mars 2016

 

L'appel à l'union est similaire tout bord politique confondu sur le territoire. Chez le président UDI du département de la Côte-d'Or François Sauvadet par exemple, qui assure sur Twitter que «C'est l'Europe qui est attaquée, c'est ensemble que nous combattrons le terrorisme.»

 

 

L'élu bourguignon Arnaud Danjean, également conseiller européen à Bruxelles a lui échappé de peu à l'attaque ce mardi. Sur Twitter, il expliquait «Oui je suis arrivé ce matin à Bruxelles et j'ai pris le métro qui a «pété» 10 minutes après�?�». Le député européen a pris le temps de la réflexion avant de réagir plus longuement à ces attentats dans la soirée.

En Côte-d'Or : la vigilance renforcée, pas la sécurité

Compte tenu de la menace, toute l'Europe a réagi en renforçant la sécurité, notamment dans les lieux publics. La France a annoncé le renforcement des effectifs de sécurité dans ses aéroports et ses gares avec 1600 gendarmes et militaires supplémentaires. Les autorités sont « autorisées à réserver l'accès aux zones publiques de transports aux personnes munies d'un billet ou d'un titre d'identité au minimum» a expliqué le ministre de la Défense.

La Côte-d'Or n'est pour l'instant pas concernée par le renforcement de sa sécurité. La directrice de cabinet de la préfète, Thiphaine Pinault a malgré tout rappelé que la vigilance était déjà renforcée depuis les attentats de Novembre à Paris et le plan Vigipirate. La préfecture appelle cependant à un renforcement de la vigilance de chacun, notamment dans les gares.

Yoann Olid