Bourgogne : les Entrepren'heureuses se retrouvent à Dijon ce vendredi

L'association de soutien aux femmes entrepreneures en Bourgogne Franche-Comté "K'Elles Énergies" organise ce vendredi la 3e édition de leur rassemblement "Les Entrepren'heureuses" à Dijon. Un rendez-vous qui rappelle que l'entrepreneuriat n'est pas l'apanage des hommes.

22 juin 2017 à 23h08 par 45

K6 FM

L'association de soutien aux femmes entrepreneures en Bourgogne Franche-Comté "K'Elles �?nergies" organise ce vendredi la 3e édition de leur rassemblement "Les Entrepren'heureuses" à Dijon. Un rendez-vous qui rappelle que l'entrepreneuriat n'est pas l'apanage des hommes.

Elles appellent ça une "Journée d'intelligence collective". Les entrepreneures de tout horizon de la Région se réuniront ce vendredi de 11h à 16h à la Mairie annexe des Grésilles de Dijon pour ce qui est devenu un rendez-vous annuel important : les Entrepren'heureuses, à l'initiative de l'association K'elles �?nergies.

Si l'objectif principal est de réfléchir sur des thématiques précises (cette année, comment mieux s'inspirer des réussites féminines?), c'est surtout pour ces femmes l'occasion de se retrouver, de nouer des liens, de se créer un réseau et de s'entraider.

« C'est le plaisir de se retrouver, et puis des réflexions sur comment avancer dans le bon sens, comment s'entraider pour un meilleur entrepreneuriat au féminin. L'objectif c'est de définir des actions à mettre en place dans le futur pour développer encore plus l'envie d'entreprendre chez les femmes » explique la présidente de l'association, Laurence Berthoud.

L'an passé par exemple, l'idée d'un rendez-vous hebdomadaire entre entrepreneuses pour s'échanger bons plans et solutions avaient germé à l'issue de ce colloque. « Depuis, ces K'Elles Cafés font un tabac et nous sommes de plus en plus à ses rencontres plus intimes, plus rapprochées.»

Sous forme d'ateliers participatifs, quelques 90 femmes vont donc se retrouver à nouveau ce vendredi. Certaines sont adhérentes depuis toujours à l'association, d'autres viennent à peine de démarrer leur activité : « Nous sommes 50 adhérentes dans l'association. L'objectif est aussi d'accueillir les nouvelles, de les guider, et de rompre l'isolement qui peut être un frein dans ce genre de milieu » rappelle Laurence. 

Aux vues du succès grandissant de l'événement (les invitations gratuites s'arrachent en quelques jours), l'association envisage même de tenir d'autres colloques dans les départements voisins à la Côte-d'Or à l'avenir pour aller au plus près des entrepreneuses et faire grandir le réseau.

Y.O.