Cité de la Gastronomie : le projet "CinéDucs" rejeté par la CDAC

La Commission Départementale d'Aménagement Cinématographique (CDACinéma) a rendu ce mardi un avis défavorable à l'installation du complexe de 9 salles de cinéma grand public "CinéDucs" dans la future Cité de la Gastronomie. La Ville de Dijon pourra faire appel de cette décision, qui ne met pas en péril le projet d'un cinéma art-et-essai.

25 octobre 2016 à 8h33 par 45

K6 FM

La Commission Départementale d'Aménagement Cinématographique (CDACinéma) a rendu ce mardi un avis défavorable à l'installation du complexe de 9 salles de cinéma grand public "CinéDucs" dans la future Cité de la Gastronomie. La Ville de Dijon pourra faire appel de cette décision, qui ne met pas en péril le projet d'un cinéma art-et-essai.


Dans la guerre déclarée entre les pros et les anti "Cinémas dans la Cité de la Gastronomie",c'est une bataille de gagnée pour les opposants au projet.


Réunie ce mardi 25 octobre, la Commission Départementale d'Aménagement Cinématographique (CDACinéma) de Côte-d'Or a rejeté le projet de création de 9 salles de cinéma "grand public", baptisé "Ciné Ducs", qui doit voir le jour dans la future Cité de la Gastronomie.


L'argument de l'opposition au projet d'Eiffage et de la Ville de Dijon qui explique que «la création de ce nouveau multiplexe généraliste signerait l'arrêt de mort de l'Olympia et du Darcy, situés à quelques centaines de mètres en centre-ville» a dû faire mouche.


Représentant François Sauvadet, Président du Conseil départemental de la Côte-d'Or, François-Xavier Dugourd, Premier vice-président, a voté contre "Ciné Ducs", néfaste pour le centre-ville de Dijon. Un centre-ville qui n'en finit plus d'être malmené par la municipalité dirigée par François Rebsamen.


Malgré le lobbying intensif des promoteurs du projet, la CDACinéma a retoqué "Ciné Ducs". C'est une défaite aussi énorme qu'inattendue pour François Rebsamen et ses amis et une victoire pour ceux qui défendent l'attractivité du centre-ville dijonnais.


François-Xavier Dugourd, vice-président du Conseil départemental et opposé au projet (voir) s'est félicité de cette décision, rappellant que «l'agglomération dijonnaise est déjà suréquipée. Aujourd'hui, Dijon compte en effet 1 fauteuil pour 41 habitants contre 1 pour 58 habitants au niveau national. Et Dijon compterait 1 fauteuil pour 34 habitants si le projet "Ciné Ducs" voyait le jour.»


Par contre, la CDACinéma a validé à l'unanimité l'autre projet de cinéma d'art et d'essai porté par l'Eldorado , le "Supernova".


La ville de Dijon peut toujours faire appel de cette décision devant une commission nationale. Son maire François Rebsamen a malgré tout réagi en «prenant acte de ce vote qu'elle aurait souhaité plus positif. La mairie de Dijon rappelle qu'il s'agit d'une étape avant d'autres, concernant un projet d'intérêt général de longue haleine, sans doute l'un des plus complexes et ambitieux que porte Dijon. Le processus de dialogue va se poursuivre en lien avec les cinémas concernés que la ville soutient totalement dans leurs démarches»


Yoann Olid