Conseil municipal Dijon : Didier Martin va finalement démissionner

Le conseil municipal de la ville de Dijon a eu lieu hier soir. A cette occasion,  le Maire François Rebsamen a apporté quelques précisions sur la suite de la politique qui sera menée à Dijon, mais aussi sur l'avenir du nouveau député Didier Martin (LREM).

27 juin 2017 à 2h50 par 45

K6 FM

Le conseil municipal de la ville de Dijon a eu lieu hier soir. A cette occasion,  le Maire Fran�ois Rebsamen a apport� quelques pr�cisions sur la suite de la politique qui sera men�e � Dijon, mais aussi sur l'avenir du nouveau d�put� Didier Martin (LREM).

C'�tait l'une des inconnues de ce conseil municipal,  Didier Martin le nouveau d�put� En Marche qui avait annonc� sa volont� de rester conseiller municipal va finalement d�missionner.  Il devra quitter le conseil municipal autour du 20 juillet et sera remplac� dans sa fonction par Sladana Zivkovic (PS), candidate malheureuse sur la 1�re circonscription.

D'autres sujets ont �t� �voqu�s au cours de ce conseil. 

Fran�ois Rebsamen a indiqu� qu'aucun changement n'aurait lieu concernant les rythmes scolaires pour la rentr�e 2017, et ce malgr� la contestation du groupe � Agir pour Dijon �. Le maire de Dijon a estim� qu'il �tait trop tard pour envisager des changements pour cette rentr�e. Il consid�re aussi que les parents d'�l�ves ont su s'adapter � ce rythme scolaire.

Par ailleurs il explique que plusieurs policiers municipaux devraient arriver en renfort cet �t�. Alors que la ville en a initialement demand� 30, les nouveaux venus seraient au nombre de 18. La ville connait un taux de d�linquance relativement faible et n'est donc pas consid�r�e comme prioritaire.

Sur l'aspect des finances, le maire s'est r�jouit de l'augmentation de la capacit� d'auto-financement de la ville. Dijon a continu� � investir sans avoir recours � l'emprunt et est parvenue � conserver ses recettes de fonctionnement.

Le maire a aussi �voqu� les travaux � venir � la piscine du Carousel, ils commenceront le 3 septembre 2017 pour se terminer en 2019. Premiers coups de pelles �galement pr�vus malgr� les recours pour la cit� de la gastronomie avant la fin de l'ann�e.

Ont aussi �t� �voqu�es les l�g�res modifications des r�glements sur les cantines. Elles seront d�sormais oblig�es d'accepter l'ensemble des �l�ves qui souhaitent y d�jeuner, conform�ment � la loi Belkacem.

 

Alexis Kynigopoulos