Côte-d'Or : "Que la droite au Conseil Départemental montre l'exemple en baissant ses indemnités"

Dans une lettre ouverte au président François Sauvadet, le groupe d'opposition au Conseil Départemental de la Côte-d'Or "Forces de progrès" lui demande de montrer l'exemple dans sa politique d'économie en baissant les indémnités des élus.

10 juillet 2015 à 8h18 par 45

K6 FM

Dans une lettre ouverte au pr�sident Fran�ois Sauvadet, le groupe d'opposition au Conseil D�partemental de la C�te-d'Or "Forces de progr�s" lui demande de montrer l'exemple dans sa politique d'�conomie en baissant les ind�mnit�s des �lus.

En t�te de ce groupe, l'�lue Colette Popard qui d�nonce un traitement in�gal des conseillers alors que des propositions avaient �t� faites pour r�duire les ind�mnit�s des responsables politiques.

Voici le contenu de la lettre :

" Monsieur le Pr�sident, Nous venons par la pr�sente confirmer et expliciter nos propositions relatives au montant des indemnit�s de fonction des �lus du Conseil D�partemental.

Lors de la s�ance du 24 avril, M Pierre POILLOT, au nom du groupe, vous a propos� que nous r�fl�chissions ensemble � fixer un niveau d'indemnisation des �lus de telle fa�on que la d�pense totale qui en r�sulte reste identique, suite au passage de 43 � 46 �lus.

La proposition qu'il est facile de v�rifier en regardant la vid�o, �tait ainsi libell�e :

- r�duction de 15% des indemnit�s des Conseillers d�partementaux et des Vice-Pr�sidents et de 30% de celle du Pr�sident (ces chiffres prenaient en compte le passage de 43 � 46 �lus et la cr�ation d'un 13�me et nouveau poste de Vice-Pr�sident que vous aviez souhait�) ;

- au cas o� cette proposition vous aurait paru trop s�v�re, il vous avait propos� (avec si n�cessaire une suspension de s�ance) un dialogue entre les deux groupes pour trouver un accord acceptable par tous.

Ce maintien de la d�pense sur ce poste est guid� par le souhait d'envoyer un signal fort � nos concitoyens, sur la volont� de leurs �lus de ma�triser la d�pense, en commen�ant par leurs propres indemnit�s, en cette p�riode de difficult�s budg�taires et de situation �conomique d�licate pour une fraction non n�gligeable de la population.

M Pierre POILLOT vous avait d'ailleurs indiqu� que, pour ces raisons, plusieurs d�partements, de toutes sensibilit�s politiques, avaient d�j� adopt� de telles d�cisions.

Or, vous avez alors non seulement rejet� nos propositions, mais refus� d'avoir sur ce point le moindre dialogue. Nous en avons pris acte, en le regrettant.

Puis, lors de la session du 19 juin, vous �tes revenu sur le sujet en nous pr�sentant une suggestion qui pr�terait � sourire si le sujet n'�tait pas s�rieux ! Vous proposez aux �lus du groupe des Forces de Progr�s de solliciter individuellement une baisse de leurs indemnit�s, afin de contourner la n�cessaire �galit� de traitement de tous les membres de l'Assembl�e. Et vous refusez que les membres de votre majorit� fassent de m�me en maintenant leurs indemnit�s � un taux maximum. C'est donc bien un traitement diff�renci� � l'envers que vous nous proposez, selon l'appartenance politique des conseillers d�partementaux.

Aussi, nous ne donnerons pas suite � cette proposition. Nous pensons que l'exemplarit� doit venir de l'ensemble des �lus de l'Assembl�e, en respectant un principe strict d'�galit� de traitement entre nous tous. C'est pour cette raison que nous sommes � votre disposition pour un dialogue entre les deux groupes et trouver un accord sur ce point conform�ment aux r�gles r�publicaines. Je vous prie de recevoir, Monsieur le Pr�sident, l'expression de nos salutations distingu�es."

Colette POPARD
Conseill�re d�partementale
Pr�sidente du groupe des Forces de Progr�s

 

Yoann Olid