Des « faits à caractère sexuel » à l’école de gendarmerie de Dijon ?

Selon une information de nos confrères du « Bien Public », une enquête préliminaire a été ouverte en raison de faits à caractère sexuel qui se seraient déroulés au sein de l’école de gendarmerie de Dijon.

22 février 2018 à 5h50 par Fabrice Aubry

K6 FM

Des « faits à caractère sexuel », c’est ce qui se serait passé il y a quelques semaines au sein de l’école de gendarmerie de Dijon entre une personne de la hiérarchie de l’école et une militaire. Cette information a été donnée par le procureur de la République de Dijon, Éric Mathais, à nos confrères du Bien Public ce mercredi soir. Impossible pour l’instant de connaitre l’identité de la victime et du coupable présumé. Selon Éric Mathais, c’est la hiérarchie de l’établissement qui a alerté le parquet de Dijon qui aurait ensuite confié l’affaire à celui de Metz qui « dispose d’une compétence militaire ». Le procureur de la République de Dijon a rappelé que la présomption d’innocence restait évidemment de mise et que l’enquête pourrait être longue.