Destruction de 122 logements à la Fontaine d’Ouche

L’association de défense de consommateurs CLCV de Côte d’Or confirme dans un communiqué la destruction de 122 logements à la Fontaine d’Ouche après une réunion de quartier qui s’est tenue ce jeudi soir.

22 février 2019 à 6h25 par la rédaction

K6 FM
Crédit: K6FM

Le 13 mars 2018 nous faisions un communiqué de presse pour annoncer la destruction de 122 logements dans le quartier. Nous avions donc raison, les 122 logements vont être détruit ! Les locataires l’avaient d’ailleurs appris par le biais de notre association et non pas par le biais d’Habellis où par monsieur le Maire pendant sa réunion publique du 15 octobre 2018.

Ce jeudi 21 février a eu lieu une réunion d’information aux locataires sur le sujet, organisée par Habellis, belle initiative, mais celle-ci aurait dû avoir lieu bien plus tôt. Cette même réunion a été, il faut le dire, quelque peu houleuse. A tel point que Madame Badiaâ MASLOUHI (Conseillère municipale de la mairie de Dijon), pour on ne sait quelle raison, a pris l'initiative de faire venir la police municipale sans même en informer le bailleur et les locataires présents.

La CLCV 21 dénonce et regrette l’initiative prise par cette conseillère municipale car jamais une réunion entre locataires et bailleurs n'a besoin des services de police pour débattre quand bien même le ton parfois peut monter. Nous dénonçons également le discours politique tenu par cette même conseillère municipale lors de cette réunion organisée par Habellis, l'endroit n'était pas le lieu à une pure propagande électorale.

Nous le répétons, la municipalité a sa part de responsabilité face a cet échec car il s’agit bien là d’un échec collectif pour des problèmes d'insécurité que vivent les locataires au quotidien et qui a engendré un taux de vacances extrêmement fort.

Pour terminer, Madame Badiaâ MASLOUHI doit comprendre que tout le monde ne peut pas se permettre d’investir dans la pierre ! La preuve en est, même Habellis c’est résolu à ne plus vendre ses 20 logements faute d'acquéreurs potentiels avec des prix défiant toute concurrence, elle avait d'ailleurs protesté contre ses prix très bas.

Une chose est sûre, la CLCV 21 sera au côté des locataires. Et contrairement à ce qui a été dit, (on ne nous a jamais vu), notre administrateur est allé à la rencontre des locataires 5 fois en 2018 ! C’est d’ailleurs lui qui a annoncé le premier aux locataires que les 122 logements allaient être détruis. Cela lui a d’ailleurs valu quelques soucis.

Nous avons fait notre travail, et continuerons à le faire jusqu’au bout, n'en déplaise à Madame Badiaâ MASLOUHI et éventuellement à Habellis.

Communiqué de l’association CLCV de Côte d’Or