DFCO-Montpellier : "Dijon n'est pas encore favori" pour O. Dall'Oglio

Opposé ce samedi soir à Gaston-Gérard aux Montpelliérains pour la 8e journée de Ligue 1, le Dijon Football Côte-d'Or voudra confirmer sa dernière victoire à domicile contre Rennes (0-3). Si les Héraultais sont mal en point en ce début de saison, le coach dijonnais ne se voit pas "favori" pour autant.

30 septembre 2016 à 9h27 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Oppos� ce samedi soir � Gaston-G�rard aux Montpelli�rains pour la 8e journ�e de Ligue 1, le Dijon Football C�te-d'Or voudra confirmer sa derni�re victoire � domicile contre Rennes (0-3). Si les H�raultais sont mal en point en ce d�but de saison, le coach dijonnais ne se voit pas "favori" pour autant.

Pourtant, � domicile, tout r�ussi ou presque � Dijon : invaincu depuis la 2e journ�e, Dijon a fait plier deux gros morceaux (Lyon : 4-2 et Rennes : 3-0) et a tenu fa�e aux Messins (0-0) � Gaston-G�rard, le tout en 4 rencontres.

En face, Montpellier n'a plus gagn� depuis la 1�re journ�e, et c'�tait � domicile. Surtout, en 3 matchs hors de ses bases, le MHSC a encaiss� la bagatelle de 9 buts. � Ils ont des probl�mes d�fensifs, on le sait, � nous d'en profiter � assure Dall'Oglio avant le match. Malgr� l'absence de Tavares, bless�, Dijon pourra compter sur ses attaquants , plut�t en forme � la maison (7 buts marqu�s).

Mais le coach du DFCO ne veut pas se voir "favori". Il sait aussi qu'il est toujours �difficile d'encha�ner deux victoires de suite � la maison�. Olivier se m�fie notamment des absences de Bouka Moutou (bless�) et de Balmont (suspendu) qui pourrait jouer sur la qualit� de sa d�fense et de sa r�cup�ration. Car selon le coach, � il y a des joueurs int�ressant devant � Montpellier : Ryad Boudebouz, Morgan Sanson et Kevin Berigaud. Sur leur dernier match, ils ne leur manque que la finition.

Face � une formation qui doute, le Dijon FCO aura ce samedi soir une occasion en or de marquer les esprits, de gagner un 3match � domicile et de pointer � 10 unit�s avant une nouvelle tr�ve internationale. Une situation confortable dans laquelle les promus dijonnais ne pourront se mettre que s'ils ne se voient pas trop beaux. Comptons sur le coach pour le leur rappeler.

Yoann Olid