Dijon : la loi El Khomri visée par une nouvelle grève étudiante

Un nouveau mouvement de grève est annoncé pour ce jeudi 17 mars dans les rues de Dijon. Lycéens, étudiants et certains syndicats renouvelleront leur volonté de voir le projet de loi sur le code du travail de Myriam El Khomri purement et simplement abandonné.

17 mars 2016 à 2h40 par 45

K6 FM

Un nouveau mouvement de gr�ve est annonc� pour ce jeudi 17 mars dans les rues de Dijon. Lyc�ens, �tudiants et certains syndicats renouvelleront leur volont� de voir le projet de loi sur le code du travail de Myriam El Khomri purement et simplement abandonn�.


Apr�s la manifestation g�n�rale du 10 mars dernier qui a r�uni pr�s de 2000 personnes dans les rues de Dijon, un nouveau mouvement est annonc� pour ce jeudi par une partie des �tudiants et des lyc�ens. Certains �tudiants n'ont d'ailleurs jamais rel�ch� le mouvement en occupant depuis cette premi�re date du 10 mars l'amphithÈtre Mathiez � l'universit� de Dijon. Le leitmotiv reste le m�me malgr� les modifications apport�es, depuis, par le Gouvernement, sur le texte initial : l'opposition � la r�forme du code du travail.


Selon les jeunes install�s dans l'amphithÈtre : � Marteler aux jeunes que faire des �tudes les prot�gera du ch�mage et de la pr�carit�, c'est oublier les 25% de jeunes ch�meurs, c'est oublier la pr�carit� des contrats propos�s aux jeunes tels que le service civique ou les CDD repr�sentant 80% des nouvelles embauches. [..] Les jeunes sont constamment d�valu�s, il faut qu'ils s'unissent, se revalorisent et se fassent entendre par le patronat et le gouvernement qui les attaquent et les rabaissent trop souvent.


Ces derniers appellent donc � une nouvelle journ�e de mobilisation ce jeudi 17 mars.  Le mouvement sera suivi par d'autres �tudiants, lyc�ens du Castel qui se donnent rendez-vous � 10h devant le rectorat, avant d'appeler � une manifestation � 14h place de la Lib�ration. Le syndicat  Solidaires 21 a d'ores et d�j� annonc� qu'il se mobiliserait �galement aux c�t�s des �tudiants: �pas d'amendements � ce projet de loi, tout est � jeter !� explique en substance un communiqu�.


Yoann Olid