Dijon : le squat Impasse Reggio vidé par la police

Une opération policière a eu lieu ce vendredi matin sur ordre du Tribunal de Grande Instance de Dijon pour expulser les migrants qui squattaient un bâtiment Impasse Reggio à Dijon. Le propriétaire des locaux a fait valoir ses droits devant le tribunal, alors que la préfecture assure que chaque situation sera étudiée.

8 juillet 2016 à 6h50 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Une op�ration polici�re a eu lieu ce vendredi matin sur ordre du Tribunal de Grande Instance de Dijon pour expulser les migrants qui squattaient un b�timent au 4 Impasse Reggio � Dijon.

Depuis plusieurs mois, une soixantaine de migrants occupaient ill�galement les locaux vides de ce bat�ment proche d'Ikea � Dijon. D�fendus par plusieurs associations de d�fense des droits de l'homme, ils avaient appris en septembre dernier la d�cision du tribunal de Grande Instance de Dijon de les expulser, puisque le propri�taire , la soci�t� EURL BATIMIG, voulait r�cup�rer son bien.

L'expulsion s'est finalement d�roul�e ce vendredi matin, � dans le calme �selon le directrice de cabinet du Pr�fet Thiphaine Pinault.

La Pr�fecture pr�cise que � la situation de chaque occupant sera examin�e individuellement afin de fournir une r�ponse appropri�e. Apr�s les v�rifications d'usage relatives � leur identit�, il a �t� propos� aux occupants de se rendre au guichet mutualis� de la pr�fecture afin que leur situation administrative soit �tudi�e et qu'une offre d'h�bergement leur soit faite le cas �ch�ant.� 

Selon les derni�res informations, seul une trentaine de migrants aurait rejoint les locaux de la Pr�f�cture.

Yoann Olid