Dijon : " Les impôts devront augmenter de 15% en 2016" assure un conseiller UDI

Le conseiller UDI de Dijon Franck Ayache tire  la sonnette d'alarme cette semaine sur son blog. L'élu assure que le maire François Rebsamen devra augmenter nettement les impôts locaux en 2016 pour maintenir la capacité d'investissement de la Ville.

22 janvier 2016 à 3h45 par 45

Le conseiller UDI de Dijon Franck Ayache tire  la sonnette d'alarme cette semaine sur son blog. L'élu assure que le maire François Rebsamen devra augmenter nettement les impôts locaux en 2016 pour maintenir la capacité d'investissement de la Ville.

Dijon aura-t-il des yeux plus gros que son porte-feuille ? Pour Franck Ayache, c'est une évidence.

Dans un billet de son blog daté du 17 janvier, l'élu UDI assure que la municipalité devra fortement augmenter ces impôts locaux dès 2016 pour conserver sa capacité d'investissement. 

En cause ? Les efforts trop tardifs de réduction du déficit et les promesses éléctorales du maire Dijonnais, pour des projets aujourd'hui bien trop coûteux selon le conseiller municipal. La ville se trouve selon lui dans une impasse budgétaire, alors que l'�?tat devrait poursuivre sa baisse des dotations aux collectivités.

« Après une baisse de la dotation globale de fonctionnement (DGF) de 4,4M�?� en 2015, c'est à une diminution prévisible  de 4,5 M�?� supplémentaire qu'il faut attendre pour 2016.

Malgré tous ses efforts-bien trop tardifs- la ville de Dijon n'a obtenu à ce jour qu'une stabilisation de sa masse salariale qui représente tout de même 55 % du budget de fonctionnement de la ville. Après avoir cédé l'activité bancaire du Crédit Municipal et remonté 45 M�?� de ces fonds propres, après la vente des plus beaux immeubles détenus par la ville, c'est maintenant au tour des associations de subir la baisse de leurs subventions.» précise l'élu sur son blog.

«La situation des finances de la ville de Dijon est tellement préoccupante que même avec une hausse de +15% des impôts, il y aura par ailleurs nécessité de décaler certains investissements», assure Franck Ayache.

L'UDI guette donc depuis quelques temps avec vigilance sur les annonces du maire DIjonnais, et s'avoue surpris de la récente «campagne de communication de grande ampleur» de François Rebsamen, qui  a fait l'objet d'artcile chez nos confrères du Bien Public ou encore du magasin Dijon Hebdo.

Franck Ayache termine son propos avec une image qui se veut parlante « Si la cigale continue à dépenser et à soigner ses clients.... Les fourmis-contribuables n'auront qu'à payer ! »

Yoann Olid