Dispositif SNCF « Spécial exams » pour le BAC

Alors que les épreuves du Baccalauréat débutent ce lundi, la grève perlée à la SNCF reprend ce samedi soir pour deux jours. L'académie de Bourgogne-Franche-Comté et la SNCF annoncent le détail des mesures mises en place pour tenter d’assurer le meilleur service possible aux lycéens qui se rendront en train à leur centre d’examen.

15 juin 2018 à 11h59 par Fabrice Aubry

K6 FM
Crédit: Photo@K6FM

En cas de difficulté d’acheminement pendant la période des épreuves, la SNCF assurera en temps réel le lien avec le rectorat qui avertira les centres d’examens, afin de les aviser sans délai en cas de retard d’un train transportant des candidats. Aussi, les équipes SNCF en gares organiseront une prise en charge prioritaire des candidats et examinateurs par un moyen de substitution (Taxi, Bus...) et se tiendront à leur disposition pour les orienter vers les centres d’examens à leur arrivée.

Un dispositif spécial examens est mis en place dans les gares : des informations spécifiques seront disponibles sur des kakemonos, auprès des personnels en gilets rouge mais également au travers d’annonces sonores en gare et dans les trains.

Dès la veille au soir, sur le site de la SNCF, les élèves pourront trouver les informations nécessaires.

Pour rappel, en cas de retard d’un élève :

  • La tolérance d’une heure de retard après le début normal de l’épreuve sera accordée, par le chef du centre d’examen, au candidat ayant été retenu pour motif de grève. Des justificatifs (billets de train) pourraient être demandés.
  • L’épreuve se terminera à l’heure initialement prévue. Tout retard sera consigné afin que le correcteur puisse en tenir compte dans son évaluation.
  • Dans des cas exceptionnels la mission de pilotage des examens estimera, au vu du contexte et des justificatifs éventuellement présentés, la possibilité d’accorder ou non du temps supplémentaire.

Communiqué de l’Académie de Bourgogne-Franche-Comté

 

La SNCF livre également ce vendredi le message ci-dessous dans un communiqué :

« TER Bourgogne-Franche-Comté surveillera tout particulièrement les trains à destination des centres d’examen. C'est-à-dire que les TER desservant les centres d’examen le matin seront particulièrement suivis par l’ensemble de la chaîne en charge des circulations ferroviaires.

Les 90* circulations quotidiennes faisant l’objet du suivi sont celles qui arrivent à la gare desservant le centre d’examen entre 10 minutes et une heure vingt avant le début des épreuves.

SNCF s’engage à informer le rectorat en temps réel de toutes les perturbations ayant des conséquences sur l’heure d’arrivée aux centres d’examens.

Attention : l’accès à la salle d’examen reste soumis à l’approbation du rectorat.

En cas de perturbation, des mesures exceptionnelles de substitution pourront être prises par SNCF et communiquées aux candidats concernés, afin de permettre l'acheminement le plus rapide possible vers les centres d'examen : bus, taxis à la charge de SNCF.

En moyenne, 10 % des candidats au BAC utilisent le train. Ils seront près de 23000 bacheliers en Bourgogne-Franche-Comté cette année. »