Fêtes de fin d'année : Dijon prépare ses "Fééries de Noël"

La ville de Dijon a présenté ce mercredi les festivités de fin d'année qui se tiendront à partir du 26 novembre sur les grandes places du centre-ville. Si la sécurité sera renforcée autour des manifestations, la ville souhaite que la "féérie" s'empare des habitants.

17 novembre 2016 à 7h32 par 45

K6 FM

 La ville de Dijon a pr�sent� ce mercredi les festivit�s de fin d'ann�e qui se tiendront � partir du 26 novembre sur les grandes places du centre-ville. Si la s�curit� sera renforc�e autour des manifestations, la ville souhaite que la "fÈrie" s'empare des habitants.


Les temp�ratures nous le rappellent : Voil� la fin d'ann�e, et pour ne pas d�roger � la r�gle, la ville de Dijon a planch� sur de nouvelles animations et festivit�s pour son centre-ville. Ces "FÈries de No�l", pr�sent�es ce mardi par Nathalie Koenders et Danielle Juban, respectivement premi�re adjointe au maire et adjointe aux commerces.


Parmi les nouveaut�s, les plus observateurs auront d�j� rep�r� l'installation d'un nouveau man�ge place de la R�publique, en plus de la traditionnel grande roue. Une place qui r�cup�rera bien  la patinoire �ph�m�re, habituellement install�e place de la Lib�ration. Devant l'H�tel de ville, il y aura cette ann�e plus de stands de No�l, et toujours le spectacle son et lumi�re sur la fa�ade, quatre fois par soir � partir du 18 d�cembre. � Le thÈtre, la porte Guillaume,  la place de la Lib�ration et m�me les pav�s des rues auront aussi droit � des illuminations cette ann�e� confie Danielle Juban, qui rappelle que les vitrines des commerces auront droit � un relooking par les �tudiants des Beaux-Arts de la ville.


Conscient de la foule que ces festivit�s peuvent g�n�rer, les deux �lues ont rappel� que la s�curit� �tait toujours au coeur des pr�occupations : vigilance et nombre de policiers accrus, bloc de b�ton autour des places et m�me un � syst�me de contr�le des sacs, comme lors du concert de rentr�e, pourra �tre mis en place lors des gros �v�nements � expliquait Nathalie Koenders.


Pas franchement "fÈrique", mais c'est sans doute le prix � payer pour les f�tes ne sont pas g�ch�es. � Tout sera fait pour ne pas cr�er une atmosph�re anxiog�ne en cette belle p�riode� conclue l'�lue dijonnaise.


Yoann Olid